DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Menaces de frappes en Syrie : Damas garde son calme

Vous lisez:

Menaces de frappes en Syrie : Damas garde son calme

Menaces de frappes en Syrie : Damas garde son calme
Taille du texte Aa Aa

Malgré les menaces de frappes aériennes émanant de Donald Trump, rien d'inhabituel dans les rues de la capitale syrienne. Hier, juste avant le week-end en Syrie, on pouvait voir les habitants de Damas se balader dans les commerces, les restaurants, les cafés. Tout à l'air normal, à quelques kilomètres seulement de l'enclave assiégée de la Ghouta et de l'attaque chimique présumée de samedi...

"Comme vous pouvez le voir, les gens vivent leur vie normalement, nous, on revient de l'université, les gens vont et viennent", explique la jeune Rafah Al-Okda.

"Nous n'en avons rien à faire de l'Amérique, encore moins des frappes américaines, et on s'en moque des alliés des Américains", témoigne, en colère, Ahmad Abdulrahman, un résident de Damas venu d'Alep.

"Même si le président américain tire ce qu'il appelle ses "missiles intelligents", pour nous ce seront de stupides bombes parce qu'elles se retourneront contre lui", explique à sont tour calmement Ahmad Al-Issa.

Qu'une éventuelle opération en Syrie se retourne contre lui, c'est ce que Donald Trump veut sans doute éviter.