DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Yémen : le plus haut responsable houthis a été tué

Vous lisez :

Yémen : le plus haut responsable houthis a été tué

Yémen : le plus haut responsable houthis a été tué
Taille du texte Aa Aa

Le plus haut responsable politique des rebelles au Yémen a été tué dans une frappe de la coalition militaire menée hier par l'Arabie saoudite sur la province d'Hodeida. La mort de Saleh al-Sammad est un sérieux revers pour les houthis qui ont menacé de se venger. Son nom figurait sur une liste de 40 responsables Houthis dont les têtes avaient été mises à prix par l'Arabie saoudite (les récompenses totalisaient 440 millions de dollars.)

Sammad a été remplacé comme chef du Conseil politique par Mehdi Hussein al-Machat, selon le communiqué des Houthis.

Les Houthis sont en guerre contre le pouvoir du président Abd Rabbo Mansour Hadi aidé depuis mars 2015 par la coalition miltaire dirigée par le royaume saoudien, voisin du Yémen.

Le conflit au Yémen a fait près de 10.000 morts et provoqué "la pire crise humanitaire du monde", selon l'ONU.

Ailleurs dans le pays, des dizaines de personnes ont été tuées ou blessées dimanche soir à Bani Qais dans la province de Hajja, au nord-ouest de Sanaa, dans des raids aériens. L'agence de presse Saba les a qualifiés de "nouveau crime génocidaire des Saoudiens".

Des dizaines de personnes participaient à une cérémonie de mariage. L'attaque a été présentée par les rebelles comme une nouvelle bavure de la coalition saoudienne.

Il y a eu de 23 à 33 morts et de 40 à 55 blessés selon différentes sources médicales et de l'administration locale.