DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Hongrie sous la menace européenne

Vous lisez:

La Hongrie sous la menace européenne

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban
@ Copyright :
REUTERS/Leonhard Foeger
Taille du texte Aa Aa

Les tensions politiques sont toujours très vives entre la Hongrie et l'Union européenne. A Bruxelles le Parlement européen estime que le gouvernement menace l'Etat de droit. Au pied de l'institution Amnesty International a voulu dénoncer la politique menée par Budapest. La directrice régionale de l’ONG, Iverna McGowan, évoque "une véritable répression contre tous ceux qui s'opposent au gouvernement ou qui rejettent son point de vue".

Dans un projet de résolution la commission des Libertés civiles du Parlement veut recourir à l'article 7 du traité de Lisbonne qui peut entraîner, à l’issue d’une longue procédure, des sanctions comme la suspension du droit de vote d’un Etat membre. Pour défendre cette éventualité l’eurodéputée néerlandaise Judith Sargentini énumère les sujets d’inquiétude. "Des journaux sont fermés, la société civile rencontre des difficultés parce que le gouvernement veut contrôler d'où vient l'argent. Des juges ont été envoyés en retraite anticipée, une université ferme ses portes, si vous ajoutez tout cela vous voyez un énorme changement d'atmosphère dans le pays où les gens sont moins libres de dire ce qu'ils pensent", détaille l’élue écologiste.

Le ministre hongrois des Affaires étrangères estime que ce rapport ne contient que des mensonges et que le Parlement ne devrait pas se mêler de politique nationale. "Dans cette commission il y a une sorte de procès politique contre la Hongrie où tout est pris en compte exceptés les faits et la réalité", répond Péter Szijjártó.

Des milliers de manifestants sont récemment descendus dans les rues de Budapest, après la victoire électorale il y a plus de deux semaines du Premier ministre nationaliste Viktor Orban.