DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : Isräel pointé du doigt après la mort de combattants iraniens

Vous lisez :

Syrie : Isräel pointé du doigt après la mort de combattants iraniens

Syrie : Isräel pointé du doigt après la mort de combattants iraniens
@ Copyright :
ABODY AHFAD KHALED
Taille du texte Aa Aa

Israël est une nouvelle fois pointé du doigt en Syrie. Le régime de Bachar al-Assad accuse l’État hébreu de plusieurs tirs de missiles, qui se sont produits ce dimanche soir, contre des positions militaires.

Au moins vingt-six combattants dont une large majorité d'Iraniens ont été tués. Une information confirmée par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme qui a estimé que les bombardements étaient "probablement israéliens".

Un aéroport militaire d'Alep et la Brigade 47 à Hama, dans le centre du pays, ont été visés.

Israël s'est pour le moment refusé à tout commentaire à la suite de ces frappes, alors que cela fait maintenant plusieurs semaines que de hauts responsables israéliens critiquent l'implication de Téhéran en Syrie, l'Iran étant depuis longtemps un allié indéfectible du président syrien.

Alors qu'il recevait une délégation iranienne à Damas, Bachar al-Assad a estimé ce lundi que les "pays hostiles" à la Syrie étaient passés "au stade de l'agression directe", sans nommer spécifiquement les récents tirs attribués à l'Etat hébreu. Il a fustigé "l'escalade des agressions", qui ne fait que "renforcer la détermination des Syriens à lutter contre le terrorisme et préserver la souveraineté" du pays.

Depuis le début du conflit syrien, qui a fait plus de 350 000 morts, l’État hébreu a déjà mené de nombreux raids aériens ciblés en Syrie. "Tout site dans lequel nous constatons une tentative iranienne de s'implanter militairement en Syrie sera attaqué. Nous ne permettrons pas que cela se produise quel qu'en soit le prix" avait récemment averti le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman.