L'austérité plombe les défilés du 1er mai en Grèce

L'austérité plombe les défilés du 1er mai en Grèce
Par Laurence Alexandrowicz
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Dans la foule, Yanis Varoufakis, ex-ministre de l'économie, appelle chaque génération à lutter.

PUBLICITÉ

L'austérité, les plans de sauvetage, le chômage, les défilés du premier mai en Grèce étaient toujours habités par des sujets angoissants. Des milliers de Grecs ont marché dans trois cortèges dans la capitale, ils étaient 7000 dans le plus important.

La ville a tourné au ralenti avec les transports publics en service restreint, et les ferries collés au port.

''Le gouvernement dit beaucoup de mensonges, les travailleurs le savent très bien, s'emporte un manifestant. La question ce n'est pas seulement de ne pas les croire, mais aussi de prendre des mesures."

''Pour les travailleurs, les plans d'aide ne vont jamais finir, l'austérité va continuer, ajoute un jeune homme, parce que c'est la politique qu'ils mènent. "

Dans la foule, Yanis Varoufakis, l'ancien ministre de l'économie controversé : ''Chaque génération de travailleurs et d'employés , comme vous, a l'obligation sacrée de se battre encore et encore, explique-t-il. Il n'y a ni victoire finale ni défaite finale, tant qu'il y a le capitalisme. Le situation se détériore un peu plus chaque jour, il n'y a pas de sortie possible du plan de sauvetage tant que l'on a des dettes. Le reste ce sont des contes de fées et vous le savez''.

''Le chômage qui reste très élevé et la fuite des cerveaux, tous les jeunes qui quittent le pays à cause de la crise, sont les deux sujets qui inquiètent les manifestants derrière moi. Ils disent aussi que c'est dur d'imaginer que la Grèce soit capable de sortir de la période des plans d'aide cet été", conclut notre correspondante à Athènes,  Fay Doulgkeri.

Reportage Fay Doulgkeri

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Grèce et ses maux de dette

Les feux économiques tournent au vert pour la Grèce

En Grèce, la tendance Grexit