DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arménie : paralysie d'Erevan

Vous lisez :

Arménie : paralysie d'Erevan

Arménie : paralysie d'Erevan
Taille du texte Aa Aa

L'ambiance est bon enfant, mais la détermination sans faille. Des milliers d'Arméniens ont répondu à l'appel à la "désobéissance civile" lancé par le chef de la contestation. Bien décidés à paralyser la capitale, Erevan, ils bloquent de nombreuses rues, la voie d'accès à l'aéroport et perturbent le trafic des trains de banlieue et du métro.

Trois semaines après le début de la crise politique et neuf jours après la démission de l'ancien président Serge Sarkissian, qui venait de se faire nommer premier ministre, c'est le retour à la case départ. Le Parlement, qui reste dominé par son parti, a rejeté mardi la candidature de l'opposant Nikol Pachinian. Un nouveau vote doit avoir lieu mardi prochain.

A la tête de la fronde, Pachinian a donc appelé ses partisans à rester mobilisés. Aux députés du parti républicain qui dénoncent le manque de cohérence de son programme, il répond que les 10 ans de règne de Sarkissian n'ont fait qu'aggraver la pauvreté et la corruption en Arménie.