Bicentenaire de Karl Marx : un héritage controversé

Bicentenaire de Karl Marx : un héritage controversé
Tous droits réservés REUTERS/Wolfgang Rattay
Tous droits réservés REUTERS/Wolfgang Rattay
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les revendications marxistes, qui se sont invitées lors des célébrations, ne manquent pas de susciter l'embarras dans la classe politique, dans la ville natale du philosophe allemand.

PUBLICITÉ

C'est un cadeau de taille qu'a reçu la ville de Trèves : un bronze à l'effigie de karl Marx, offert par la Chine, à l'occasion des deux cents ans de la naissance du philosophe allemand, à sa ville natale.

Un présent qui a suscité la polémique auprès de l'ensemble des acteurs politiques, pour des raisons bien différentes. Karl Marx laisse derrière lui un héritage controversé.

"Karl Marx était un philosophe, qui se tournait vers l'avenir et avait des aspirations créatives", a déclaré le Présient de la commission européenne Jean-Claude Juncker, "et aujourd'hui, il représente des choses dont il n'est pas responsable et qu'il n'a pas causées, parce qu'un certain nombre de choses qu'il a écrites ont été dévoyées de leur sens initial".

Aujourd'hui encore, certains se réclament de l'idéologie de l'économiste, auteur du Capital et du Manifeste du Parti Communiste. Le régime chinois lui a rendu un hommage appuyé.

"Marx est le mentor de la révolution du prolétariat et des travailleurs du monde entier", a lancé le Président chinois Xi Jinping, "le fondateur du marxisme, des partis politiques marxistes et du communisme international, et le plus grand penseur des temps modernes".

Si la pensée de Marx a servi de catéchisme a des régimes dictatoriaux, au lourd bilan humain, ses analyses économiques semblent connaître aujourd'hui un certain retour en grâce aux Etats-Unis depuis la crise de 2008.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Karl Marx : la statue de la discorde

Scholz en visite en Chine pour favoriser la coopération économique

Développement économique et migrations : l'UE annonce une aide de 7.4 milliards d'euros à l'Égypte