EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Etats-Unis : le taux de chômage au plus bas, mais...

Etats-Unis : le taux de chômage au plus bas, mais...
Tous droits réservés REUTERS/Matej Leskovsek
Tous droits réservés REUTERS/Matej Leskovsek
Par Euronews avec AFP
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

3,9% : c'est le taux de chômage américain le plus bas depuis 17 ans, malgré des créations d'emplois un peu moins bonnes que prévues.

PUBLICITÉ

3,9%, c'est le taux de chômage historiquement bas aux Etats-Unis.

Après six mois bloqués à 4,1%, le chômage est donc passé sous la barre des 4% en avril : son taux le plus faible depuis 17 ans.

Le président américain s'est empressé de s'en féliciter sur Twitter, tout en dénonçant encore une fois la "chasse aux sorcières" dont il serait victime, dans l'enquête sur l'ingérence russe lors de la campagne électorale de 2016.

Mais le taux de chômage est à relativiser puisque les créations d'emplois, elles, sont moins bonnes que prévues. On compte 164 000 nouveaux emplois en avril, au lieu des 190 000 attendus.

Autre élément mathématique qui a permis de faire baisser le chômage : le taux de participation à l'emploi a encore reculé. C'est à dire que plusieurs milliers de personnes ont tout simplement renoncé à chercher du travail et ne sont - de fait - plus décomptées. Le taux de participation a baissé de 0,1 point à 62,8%, le taux le plus faible depuis quatre mois.

Le taux de chômage des noirs (6,6%) a quant à lui reculé mais est toujours quasi deux fois plus élevé que celui des blancs (3,6%).

Parmi les secteurs qui embauchent relativement bien : les services aux entreprises, l'emploi manufacturier et les services de santé.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

États-Unis : le chômage au plus bas niveau depuis 17 ans

Hommages à travers l'Europe alors que Joe Biden annonce son retrait de la course à la présidence

Joe Biden se retire de la course à l'élection présidentielle américaine