Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Nucléaire iranien : semaine décisive

Nucléaire iranien : semaine décisive
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

C’est une semaine décisive pour les diplomaties européennes, alors que Donald Trump doit décider samedi s'il retire ou non les États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien.

Les Européens multiplient les efforts pour convaincre la Maison-Blanche et ne cachent pas leur inquiétude face à un éventuel retrait américain :

"Nous ouvririons la boîte de Pandore. Il pourrait y avoir une guerre", a déclaré Emmanuel Macron dans les colonnes du magazine allemand der Spiegel. Et le président français d'ajouter : "Mais je ne crois pas que Donald Trump veuille la guerre."

L'Iran, de son côté, a averti que les États-Unis regretteraient "comme jamais" leur éventuel retrait du texte, tout en restant vague sur ses intentions. Une reprise de ses activités nucléaires, à un rythme élevé, figure parmi les hypothèses.

Le régime de Téhéran refuse de renégocier les termes de l'accord signé en 2015, par lequel il s'est engagé à restreindre son programme nucléaire en échange de la levée des sanctions.

Principaux points de crispation : ses missiles balistiques ou son rôle au Moyen-Orient, très critiqué par le président Trump, qui avait promis de déchirer l'accord sur le nucléaire iranien.

Avec AFP