EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Pollution : des sacs plastiques retrouvés dans la fosse des Mariannes

Pollution : des sacs plastiques retrouvés dans la fosse des Mariannes
Tous droits réservés 
Par Vincent Coste
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les équipes de l'Institut océanographique japonais (JAMSTEC) ont mis en évidence la présence de déchets plastiques jusqu'à 10 000 mètres de profondeur.

PUBLICITÉ

Pratiquement plus aucun point de notre planète n'échappe à la pollution, même au fin fond des océans. Des scientifiques japonais ont en effet eu la mauvaise surprise de découvrir des sacs plastiques à plus de 10 000 mètres de profondeur dans la fosse des Mariannes située dans le Pacifique, l'endroit le plus profond du monde.

Dans une étude publiée dans la revue Sciencedirect, qui compile les données collectées dans cette zone depuis 1983 par l'Institut océanographique japonais (JAMSTEC), les scientifiques ont comptabilisé plus de 3 000 déchets humains, dont un tiers de micro-plastiques, correspondant à des fragments d'au moins 5 millimètres. Et bon nombre de ces échantillons mis au jour sont des plastiques à usage unique. Ainsi, le 20 mai 1998, un sac plastique a été observé à une profondeur de 10 898 mètres.

Les responsables de cette étude ont précisé que leur travail, qui peut être consulté via une base de données, ne concerne que la pollution des fonds marins, sans prendre en compte les déchets flottants par exemple.

Chaque année, nous produisons en moyenne 300 millions de tonnes de plastiques et, selon Greenpeace, entre huit et douze millions de tonnes vont finir dans les océans, soit "l'équivalent d'un camion poubelle chaque minute" note l'ONG. Cette pollution massive fait peser une lourde menace sur les écosystèmes. Une partie de ces déchets se sont agglomérés dans plusieurs zones des océans pour former de vastes amas flottants, dont le fameux "continent plastique" observé dans le Pacifique. Les scientifiques ont évalué que cette "grande zone d'ordures", qui croît année après année, correspond aujourd'hui à une superficie représentant trois fois la taille de la France.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Gobelets, tongs... 6 Kg de plastique avalés par un cachalot en Indonésie

Papouasie-Nouvelle-Guinée : glissement de terrain, presque 700 morts

Pacte vert, la pomme de discorde européenne