Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Gobelets, tongs... 6 Kg de plastique avalés par un cachalot en Indonésie

Gobelets, tongs... 6 Kg de plastique avalés par un cachalot en Indonésie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La mort d'un cachalot paraît bien banale à priori... Mais celle-ci mérite un nouveau cri d'alerte contre l'invasion de nos océans par du plastique sous toutes ses formes, notamment en Indonésie. Le malheureux cétacé qui vient d'être découvert mort sur une plage indonésienne en était gavé : près de 6 kilos de plastique au total ont été retrouvés dans son estomac, les gardiens du Parc national de Wakatobi, aux Célèbes, où le mammifère s'est échoué, n'en revenaient pas.

Le Fonds mondial pour la nature (WWF) a été aussitôt averti, et ses responsables indonésiens se sont rendus sur place quand la carcasse du cachalot, de près de dix mètres de long, a été éventrée. Le WWF a tenu à publier la longue liste des différents objets en plastique ingurgités par le cétacé afin de marquer les esprits du grand public. Son estomac contenait entre autres des bâches de plastique, 115 gobelets, 25 sacs, 4 bouteilles, 2 tongs, sans parler des autres débris, au moins un millier... Bref, un vrai petit magasin.

L'Indonésie, deuxième pollueur mondial des océans

L'Indonésie est le quatrième pays le plus peuplé au monde - environ 255 millions d'habitants vivent dans l'archipel - et le deuxième pays à rejeter le plus de déchets en mer, près de 1,29 million de tonnes par an. Les écosystèmes de la région et la santé des Indonésiens en sont bien sûr profondément et durablement affectés.

Les quatre autres plus gros pollueurs marins de la planète se trouvent également en Asie : la Chine, en tête, ainsi que les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam. A eux seuls, ils remplissent la moitié de la poubelle qui déborde de 8 millions de tonnes chaque année. Le niveau critique va être dépassé et si l'être humain continue d'aller à sa perte à ce rythme, a estimé l'ONG américaine Ocean Conservancy, les déchets pourraient atteindre le montant faramineux de 250 millions de tonnes dans les océans en 2025.