Rohingyas : le ramadan malgré tout

Rohingyas : le ramadan malgré tout
Par Raphaele Tavernier avec REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Parqués dans des camps, les Rohingyas réfugiés au Bangladesh se préparent pour le Ramadan.

PUBLICITÉ

Le mois saint du ramadan va bientôt débuter pour des millions de musulmans à travers le monde, y compris pour les Rohingyas, cette minorité musulmane de l'ouest de la Birmanie réfugiée en grande partie au Bangladesh. 

Ils sont des centaines de milliers à vivre dans de fragiles structures de bambous et de plastiques. Mais malgré des conditions de vie très difficiles, ils sont déterminés à jeûner coûte que coûte.

« En Birmanie, faire le Ramadan aurait été plus facile, ici il n’y a rien. Nous ne recevons aucune nourriture spéciale pour rompre le jeune. Mais peu importe, nourriture ou pas, nous ferons quand même le Ramadan », explique un réfugié.

Plus que le manque de nourriture, ce sont surtout les fortes pluies que redoutent les quelque 700 000 Rohingyas réfugiés au Bangladesh. Avec le Ramadan débute en effet la saison des moussons qui risque d’aggraver encore un peu plus leur situation déjà bien précaire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La pâtisserie, star du Ramadan

Bangladesh : 12 000 sans abri après un incendie dans un camp de réfugiés rohingyas

Guerre Israël-Hamas : le bilan humain dans la bande de Gaza dépasse les 29 000 morts selon le Hamas