DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trois jours de deuil pour les Palestiniens

Vous lisez :

Trois jours de deuil pour les Palestiniens

Trois jours de deuil pour les Palestiniens
Taille du texte Aa Aa

Mahmoud Abbas a décrété trois jours de deuil national et une grève dans les territoires palestiniens au lendemain d'un bain de sang perpétré par Israël. 55 palestiniens ont été abattus, 2 400 autres blessés, à la frontière entre Gaza et Israël.

Le président de l'Autorité palestinienne, qui crie au massacre, s'en prend aux Etats-Unis, et à l'inauguration de leur ambassade à Jérusalem, il a fait savoir qu'il n'accepterait jamais aucun accord de paix proposé par l'administration Trump :

"Ce n'est pas une ambassade, c'est un avant-post colonial américain. Avant cela, nous avions des colonies de peuplement israélien soutenu par les Américains, maintenant nous avons cet avant post colonial américain à Jérusalem Est."

Les Etats-Unis rejettent la responsabilité de ces morts sur le Hamas qui gère la bande de Gaza. L'Union européenne et Londres exhortent à la retenue. Mais les responsables du Hamas appellent à revenir manifester aujourd'hui :

"Nous le disons clairement au monde : les groupes de résistance, principalement le Hamas et les Brigades al-Qassam, ne resteront pas patient devant l'opression sionniste qui tue notre peuple et détruit jour et nuit," déclarait Khalil al-Hayya.

Ces violences inacceptables ont été condamnées par nombre de pays, mais les Etats-unis ont bloqué l'adoption d'un communiqué de l'ONU qui exprimait son indignation et sa tristesse face au droit des Palestiniens de manifester pacifiquement. Le conseil de sécurité doit se réunir ce soir en session extraordinaire.

Ce 15 mai coïncide avec la "Nakba", "le jour de la catastrophe" pour les Palestiniens, celui des 70 ans de la création de l'Etat d'Israël.