DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un indépendantiste radical à la présidence de Catalogne

Vous lisez :

Un indépendantiste radical à la présidence de Catalogne

Un indépendantiste radical à la présidence de Catalogne
Taille du texte Aa Aa

Un nouveau président à la réputation sulfureuse, pour la Généralité de Catalogne.

Quim Torra, 55 ans et ardent défenseur de la cause indépendantiste, n’a pas juré fidélité à la Constitution espagnole, comme le veut la tradition, lui préférant la « volonté du peuple catalan ».

Mais l’ombre de son prédécesseur, Carles Puigdemont, plane au-dessus de lui :

"Je promets que j'exécuterai loyalement les obligations qui accompagnent la présidence de la généralité, par fidélité à la volonté du peuple catalan, représentée par son Parlement" assume son détour le nouvel homme fort de la Catalogne.

Une prestation de serment mal vue par Madrid : outre ses positions séparatistes, Quim Torra est aussi connu pour son discours aux accents xénophobes et s’en prend volontiers aux Espagnols, leur demandant de quitter le territoire catalan.

"Avec un président raciste comme M. Torra, qui déteste la majorité des Catalans et dont la première chose à faire est de rendre compte à un fugitif comme M. Puigdemont, je pense que ce n'est pas le moment de réfléchir et d'avoir de bonnes manières", s'agace le président du parti unioniste "Ciudadanos", Albert Rivera.

La Catalogne, toujours sous la tutelle de Madrid, pourrait bientôt recouvrer sa pleine autonomie, lorsqu’un nouveau gouvernement sera formé. C’est la condition fixée par Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol, pour lever la mise sous tutelle.

Les deux chefs de gouvernement ont accepté de se rencontrer sans qu’une date ne soit fixée. Mais Rajoy a prévenu : au moindre écart, la tutelle sera rétablie.