DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'avortement divise l'Irlande

Vous lisez:

L'avortement divise l'Irlande

L'avortement divise l'Irlande
Taille du texte Aa Aa

Plus que quelques heures avant un référendum historique pour l’Irlande. Ce pays très catholique va-t-il libéraliser l'avortement, alors qu'il présente aujourd'hui en la matière une des législations les plus restrictives du monde. Aujourd'hui même en cas de viol, d'inceste ou de malformation, impossible pour une femme de mettre fin à sa grossesse. La plupart des Irlandaises doivent se rendre à l'étranger et notamment au Royaume-Uni.

«Le fait de devoir voyager a été traumatisant, parce que tout est secret. Quand vous voyagez, vous devez obtenir secrètement l'information, vous ne pouvez dire à personne ce que vous avez fait. Ça a mis une pression financière sur ma famille", explique Sinéad Carolan, militante "pro-choice".

Le huitième amendement de la constitution garantit des droits égaux entre l'enfant à naître et la mère. Il faudra donc l'abroger si une majorité d'Irlandais vote "oui". Selon les derniers sondages, il recueillerait entre 56 et 58% des suffrages.

Ces dernières années, la possibilité d'acheter en ligne des pilules abortives a poussé la société à faire face au problème. Mais pour certains la vie du fœtus est à protéger à tout prix.

"Si les gens votent oui, on forcera les médecins à mettre fin à la vie de l'un de leurs patients En Irlande, nous prenons soin de la mère et du bébé !", s'emporte le Dr Andrew O'Regan-Medical, de l'alliance pour le huitième amendement.

"De récents sondages d'opinion ont indiqué que le nombre de personnes indécises est proche de 15%.", précise Ken Murray, correspondant d'Euronews sur place. "L'issue de ce vote pourrait déterminer si l'Irlande conserve ou non le huitième amendement de la constitution irlandaise et l'interdiction de l'avortement ou si l'IVG deviendra légale. Le résultat du référendum devrait être connu samedi après-midi".