EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

MH17 : la Russie nie les accusations

MH17 : la Russie nie les accusations
Tous droits réservés REUTERS/Grigory Dukor
Tous droits réservés REUTERS/Grigory Dukor
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les enquêteurs internationaux ont révélé que le missile qui a abattu le vol MH17 au-dessus de l'Ukraine en 2014 provenait de la 53e brigade antiaérienne de l’armée russe. Vladimir Poutine rejette ces conclusions.

PUBLICITÉ

Pour les enquêteurs internationaux, le missile qui a abattu le vol MH17 au dessus de l'Ukraine appartenait à une unité militaire russe : la 53e brigade anti-aérienne basée à Koursk.

Les enquêteurs se sont toutefois gardés de dire qui l'avait tiré.

Moscou a une nouvelle fois nié jeudi son implication dans ce drame. "Aucun missile anti-aérien de l'armée russe n'a jamais franchi la frontière russo-ukrainienne", a assuré dans un communiqué le ministère russe de la Défense, mettant en cause "l'implication d'unités ukrainiennes ayant utilisé les missiles Bouk". Le ministère russe des Affaires étrangères a quant à lui affirmé que les conclusions des enquêteurs avaient été faites sur la base de preuves "falsifiées".

"L'Ukraine est impliquée dans l'enquête mais pas la Russie. Nous ne savons donc pas ce que cette commission est en train d'écrire dans ses rapports et sur quoi elle se fonde . Pour reconnaître ce rapport, il faudrait qu'on soit impliqué pleinement dans l'enquête"; a déclaré Vladimir Poutine au cours d'une conférence de presse.

Les enquêteurs devraient maintenant axer leurs investigations sur les "personnes responsables" de ce drame. Le 17 juillet 2014, l'avion de la Malaysia Airlines qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur était abattu au-dessus de l'Ukraine.

Les 298 passagers et membres d'équipage présents à son bord avaient tous péri. Plus de la moitié d'entre eux était originaire des Pays-Bas.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

3 ans après le crash du vol MH17 en Ukraine

Les suspects du crash du vol MH17 vont être jugés

Vol MH17 : journée de deuil éprouvante aux Pays-Bas