DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Guerre de l'acier : l'OCDE s'inquiète

Vous lisez:

Guerre de l'acier : l'OCDE s'inquiète

Guerre de l'acier : l'OCDE s'inquiète
Taille du texte Aa Aa

Si la croissance mondiale est au beau fixe, l'Organisation de coopération et de développement économique n'en tire pas moins la sonnette d'alarme. Outre les clivages qui fragmentent déjà toutes les sociétés développées membres de l'OCDE, la menace protectionniste venue des États-Unis, inquiète aussi les experts de l'Organisation.

Alvaro Pereira, économiste en chef à l'OCDE : "1200 mesures ont été introduites par les pays du G20 pour restreindre le commerce, donc le protectionnisme a augmenté au cours des dix dernières années. L'escalade des tensions commerciales au cours des derniers mois est un pas de plus dans la direction d'un protectionnisme commercial croissant."

Alors que Donald Trump doit annoncer vendredi s'il maintient ou pas ses taxes sur l'acier et l'aluminium européen, Angel Gurria, le secrétaire général de l'OCDE en appelle à la raison : "Le problème est qu'il y a trop de production d'acier dans le monde parce les capacités dépassent les besoins nécessaires, car ces besoins avaient été surévalués et il faut réduire la production. Mais la seule façon de le faire, c'est par la négociation via le système multilatéral."

Mercredi la commissaire européenne au commerce doit justement rencontrer son homologue américain à Paris en marge d'un forum de l'OCDE.