DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Union européenne divisée face à la réforme de Dublin

Vous lisez:

L'Union européenne divisée face à la réforme de Dublin

L'Union européenne divisée face à la réforme de Dublin
Taille du texte Aa Aa

Ce mercredi, le Parlement européen a fait pression sur les Etats-Membres pour qu'ils prennent position sur la réforme du réglement de Dublin, considéré comme responsable de la mauvaise gestion de la crise migratoire par l'Union. Selon l'Eurodéputée suédoise, Cecilia Wikström, "l'échec n'est plus une option".

Cécilia Wikström

"L'Eurobaromètre montre que les citoyens européens veulent que l'Union européenne tiennent ses promesses sur l'asile et la migration" a-t-elle expliqué lors d'une conférence de presse à Strasbourg.

Le règlement de Dublin impose que seul le premier pays d'arrivée du demandeur d'asile prenne en charge sa demande.

En 2015, en pleine crise migratoire, l'Union européenne avait échoué à obliger les Etats à plus de solidarité à travers un système de quotas temporaire, se confrontant notamment aux résistances des pays de l'Est.

Avec cette réforme, le Parlement européen souhaiterait instaurer un nouveau système de quota obligatoire et permanent. Mais les ministres européens qui doivent légiférer sont très divisés.

La Présidence Bulgare veut rajouter des contrôles supplémentaires en Grèce et en Italie. Ce qui pourrait empirer les choses, selon Catherine Woollard, secrétaire générale du Conseil européen sur les réfugiés et l'asile (ECRE).

"Quand on donne aux pays de première entrée une si grande responsabilité, ils ont tendance à garder les conditions de réception au plus bas niveau pour que les gens ne restent pas." explique cette spécialiste de l'exil.

Catherine Woollard

La date butoire pour cette réforme est fixée au Sommet européen de juin prochain. Ensuite, elle pourrait changer de visage sous la présidence de l'Autriche, connue pour ses positions très dures sur l'immigration.