DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sadio Mané s'engage pour sa terre natale

Vous lisez:

Sadio Mané s'engage pour sa terre natale

Sadio Mané s'engage pour sa terre natale
Taille du texte Aa Aa

Des dizaines d'habitants du village de Bambali, au Sénégal, étaient rassemblés pour suivre la finale de la Ligue des champions, samedi dernier. Étrangement, Liverpool faisait l'unanimité des spectateurs. Nombreux portaient d'ailleurs le même maillot : celui de l'enfant du pays, Sadio Mané et son numéro 19.

L'attaquant de Liverpool n'a pas soulevé la "Coupe aux grande oreilles", mais il a marqué en finale, un privilège réservé aux plus grands joueurs. A deux semaines du mondial, la star des "Lions de la Teranga", l'une des quatre équipes africaines qualifiées pour la Coupe du monde, porte l'espoir de tout le Sénégal.

Le joueur de 26 ans n'était qu'un adolescent quand il a quitté le terrain de football de Bambali pour réaliser son rêve... Mais il n'a pas oublié cette commune de 2 000 habitants. Récemment, le joueur a financé la restauration d'une mosquée et l’extension du lycée, pour un montant de 270 000 euros.

"Aujourd'hui on vient me dire que tout ton lycée sera construit, équipé, clôturé, et je vois de mes yeux que les travaux ont commencé, je n'ai pas de mots pour exprimer ma joie", s'exclame Ousmane Mané, le directeur du lycée qui se bat depuis plusieurs année pour faire financer la construction de nouvelles salles de classe.

Le financement de ce geste salutaire dans la région de Casamance, oubliée du développement. Dans cette région reculée qui porte encore les stigmates de plus de trente ans de conflit indépendantiste, la moitié de la population à moins de quinze ans et six personnes sur dix vivent sous le seuil de pauvreté.

Mamadou Lamine Sadio, coordinateur de l'ONG "Enfance et Paix", l'encourage à aller plus loin : "Il ne faut pas qu'il s'arrête la, il faut des établissements de formation, il faut également des terrains de football pour qu'il y ai d'autres talents, d'autres Sadio Mané, des centres associatifs, un complexe socio-culturel...".

Est-ce trop demander ? Il ne semble pas. D'après la famille Mané, le joueur envisage de financer la construction d'un hôpital.