DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G7 : "inquiétude unanime" des ministres des finances

Vous lisez:

G7 : "inquiétude unanime" des ministres des finances

G7  : "inquiétude unanime" des ministres des finances
@ Copyright :
REUTERS/Ben Nelms
Taille du texte Aa Aa

"Une inquiétude unanime et une déception" : voilà les mots du ministre canadien des finances pour résumer l'état d'esprit à l'issue des discussions en amont du G7. Au cœur de toutes les discussions : la décision des Etats-Unis d'intensifier leur offensive commerciale.

"Il est important que chaque pays décide de la marche à suivre face aux tarifs imposés par les Etats-Unis. Notre objectif est de convaincre les Américains de revenir sur leur décision, car ces tarifs ne vont pas favoriser le développement économique, ils vont au contraire faire du mal aux citoyens américains et aux citoyens canadiens", a expliqué Bill Morneau, Ministre canadien des finances.

La France veut "éviter la guerre commerciale"

La France a également exhorté les États-Unis à envoyer un message positif à leurs alliés européens pour éviter une guerre commerciale.

"_Je veux dire clairement (...) qu'il revient à l'administration américaine de prendre les bonnes décisions pour apaiser la situation et alléger les difficultés. La semaine prochaine dépendra de la décision que l'administration est prête à prendre dans les prochains jours et dans les prochaines heures, je ne parle pas de semaines à veni_r", a déclaré le ministre français des Finances Bruno Le Maire, à l'issue du G7 Finances au Canada.

Il a en outre qualifié ce G7 Finances de "tendu et difficile". "Nous avons fait de notre mieux pour tenter de réduire les difficultés mais nous devons prendre en compte la réalité politique de la situation", a également commenté le ministre français. Il a souligné que les "contre mesures" de l'Union européenne étaient prêtes, tout en soulignant qu'il ne voulait pas parler de "représailles parce que nous voulons éviter la guerre commerciale".

Les chefs d'Etats du G7 doivent se réunir la semaine prochaine au Québec.