DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Première fête nationale pour le gouvernement populiste

Vous lisez:

Première fête nationale pour le gouvernement populiste

Première fête nationale pour le gouvernement populiste
@ Copyright :
REUTERS/Tony Gentile
Taille du texte Aa Aa

La fête nationale italienne retentit d'un écho particulier cette année.

Aux côtés du président Sergio Mattarella, il s'agit du premier événement officiel pour le tout nouveau gouvernement, à l'issue trois mois de délicats pourparlers après les élections du 4 mars.

De quoi se mettre en jambe pour le président du Conseil Giuseppe Conte avant de s'atteler aux dossiers politiques.

L'ancien professeur de droit et novice en politique doit appliquer un programme anti-austérité, appuyé par les leaders de la Ligue (extrême droite) et du Mouvement 5 Etoiles (anti-système), aujourd'hui tous deux vices-Premiers ministres.

Luigi Di Maio, chef du Mouvement 5 Etoiles, et nouveau ministre du Développement économique et du Travail, a bien sûr assisté à la parade militaire ce samedi à Rome. Ces prochaines semaines, l'un de ses principaux objectifs sera l'introduction d'un revenu de citoyenneté.

De son côté Matteo Salvini, leader de la Ligue et nouveau ministre de l'Intérieur, se déplace en Sicile ce weekend. Un premier déplacement évocateur pour le chef du parti anti-immigration qui tient à faire de la crise migratoire son cheval de bataille.

"La question immigration est encore d'actualité", en dépit de la baisse du nombre d'arrivées, a déclaré vendredi soir le chef de la Ligue. "Dimanche je serai en Sicile. La situation est calme maintenant mais seulement en raison de la mer agitée", a-t-il ajouté.

Dès vendredi après-midi, après la prestation de serment du gouvernement devant M. Mattarella, Matteo Salvini avait assuré qu'il demanderait aux experts de son ministère "comment réussir à réduire le nombre d'arrivées des migrants et augmenter celui des expulsions".