PUBLICITÉ

Un nouveau scandale Facebook ?

Un nouveau scandale Facebook ?
Tous droits réservés REUTERS/Regis Duvignau
Tous droits réservés REUTERS/Regis Duvignau
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le réseau social est accusé par le New York Times d'avoir permis à des constructeurs de téléphones d'avoir accès aux données de ses utilisateurs et de leurs « amis ».

PUBLICITÉ

Après le scandale Cambridge Analytica, une nouvelle affaire menace Facebook.

Le New York Times révèle l'existence d'accords entre le réseau social américain et une soixantaine de constructeurs de téléphones, parmi lesquels Apple, Samsung ou encore Microsoft.

Facebook aurait donné à ses entreprises un accès privilégié aux données de ses utilisateurs, et surtout aux données personnelles de leurs « amis ».

Les constructeurs de smartphones auraient ainsi pu connaître leurs opinions politiques, leurs sensibilités religieuses et même leurs calendriers, et ce, même si les utilisateurs en question avaient refusé de partager ces informations avec des tiers.

Ce lundi Facebook affirme ne pas être au courant d'un éventuel accès frauduleux aux données par les fabricants de téléphones. Le réseau social se dit en désaccord avec les informations du New York Times. « Nous n'avons pas connaissance d'un quelconque abus de la part de ces entreprises », explique la société de Mark Zuckerberg.

Facebook est empêtrée depuis plusieurs mois dans le scandale Cambridge Analytica. Cette société britannique est accusée d'avoir collecté et exploité sans leur consentement les données personnelles de 87 millions d'utilisateurs à des fins politiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Nouveau bug chez Facebook mi mai

Facebook : vous pourrez effacer vos données de navigation