DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mondial : l'ambition politique de Poutine

Vous lisez:

Mondial : l'ambition politique de Poutine

Mondial : l'ambition politique de Poutine
Taille du texte Aa Aa

À une semaine du coup d'envoi du Mondial, les Moscovites conjurent le sort avec un des aphorismes dont ils ont le secret : comme dit le dicton, la Russie souffrent de trois malheurs : les routes en mauvais état, le cours du rouble et le football..

Et comme les autres, Vladimir Poutine ne croit pas que son équipe puisse gagner.

Vladimir Poutine, président de la Fédération de Russie "En tant que pays organisateur de l'évènement, notre principal objectif est que cette coupe du monde se déroule dignement, qu'il soit une fête pour les millions de fan de football à travers le monde."

Vladimir Poutine ne se fait aucune illusion sur les chances de son équipe, mais le président russe nourrit des ambitions politiques plus élevées : il espère que le Mondial puisse en partie effacer le souvenir de l'annexion de la Crimée ou de l'avion néerlandais abattu par un missile russe.

Dmitri Goudkov, opposant politique : "Si le gouvernement russe voulait améliorer son image à l'étranger, alors il aurait fallut éviter de s'immiscer dans les conflits à l'Est de l'Ukraine ou en Syrie, empêcher l'ingérence dans les élections américaines ou l'affaire Skrypal, etc... Tout cela réduit à néant les efforts d'améliorer notre image à l'étranger."

Le Mondial offre à Vladimir Poutine une victoire symbolique : la coupe du monde prouve aux électeurs russes que malgré les sanctions leur pays n'est pas au banc des nations, au contraire.

Dmitri Orechkine, politologue : "Le Mondial renforce sa popularité, parce que la majorité des gens veulent regarder le football. Au chapitre des problèmes nationaux, la seule menace pour Poutine, ce serait un attentat. Prions qu'il n'ait pas lieu, mais pour lui ce serait un coup très rude."

Sur le terrain, l'équipe russe a perdu tous ses matchs de préparation et n'a enregistré aucune victoire en 2018.