DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Dame de Fer en habit de verre : en cas d'attentat à la Tour Eiffel

Vous lisez :

La Dame de Fer en habit de verre : en cas d'attentat à la Tour Eiffel

Inauguration mur de verre protecteur de la tour Eiffel 14/06/2018.
Taille du texte Aa Aa

La Dame de Fer a toujours bon pied, bon oeil, à 129 ans, mais les autorités françaises ont décidé de la protéger un peu mieux car les temps ont bien changé... elle aussi, à Paris, est menacée par le terrorisme. Elle doit donc revêtir un gilet pare-balles très original, en verre, d'une épaisseur impressionnante de 6,5 centimètres. L'habillage a été présenté ce jeudi, il se poursuivra jusqu'à la mi-juillet. L'élégante Parisienne devrait être prête pour les grandes festivités du 14 juillet.

Quelle épaisseur !

La protection de la Tour Eiffel est organisée de la manière suivante : un mur de verre de 3 mètres de haut, s'étendant sur 500 mètres de longueur, est en train d'être construit en bordure de l'avenue Gustave-Eiffel, côté Champ-de-Mars; un autre, tout à fait semblable, est érigé le long du Quai Branly, en bord de Seine. Et pour finir de clôturer le parvis sont dressées deux grosses barrières en acier - style Eiffel, précisent les constructeurs -, de 3,24 mètres de hauteur et de 300 mètres de long chacune.

Le style Eiffel :

Des millions d'euros pour protéger des millions de touristes

L'ensemble sera "à toute épreuve", promet Bernard Gaudillère, le président de la Société d'exploitation de la Tour Eiffel qui dirige les travaux en partenariat avec la Mairie de Paris, propriétaire du monument. Les parois de verre sont effectivement à l'épreuve des balles et les grilles en acier peuvent résister à l'assaut d'un véhicule bélier. L'esthétique n'a pas été négligée pour autant, le verre est très clair pour ne pas gêner la vue des visiteurs.

Cela fera deux ans en juillet que l'accès au parvis est limité et contrôlé, à la suite des vagues d'attentats sanglants qui ont frappé la France. Alors, les millions de touristes qui rendent visite à la vieille Dame - 6,2 millions en 2017 - ne lui en voudront certainement pas si elle prend encore un peu de temps pour se fortifier. Les travaux, d'un coût total de 35 millions d'euros, devraient être entièrement achevés à la mi-septembre prochain.