Un drone de Greenpeace s'écrase contre une centrale nucléaire

Un drone de Greenpeace s'écrase contre une centrale nucléaire
Par Julien Pavy avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'opération ''symbolique'' visait à démontrer la vulnérabilité des sites nucléaires en cas d'attaque par voie aérienne.

PUBLICITÉ

Un drone en forme de Superman a survolé la centrale nucléaire du Bugey, près de Lyon, avant de s'écraser, sans conséquence, sur un bâtiment "vulnérable".

Il s'agissait en réalité d'une nouvelle opération coup de poing de l'ONG Greenpeace visant à démontrer la vulnérabilité des sites nucléaires en cas d'attaque par voie aérienne.

Le drone a pénétré sans problème la zone interdite de survol puis s'est "écrasé contre le mur de la piscine d'entreposage de combustible usé", a expliqué Greenpeace dans un communiqué.

En mai 2012, cette même centrale du Bugey avait déjà été le théâtre d'une opération similaire. L'ONG avait alors fait atterrir un parapente sur le site.

Plus récemment, des activistes ont fait irruption dans deux centrales nucléaires françaises, dont celle de Cattenom en Moselle, où ils ont tiré un feu d'artifice.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Centrale nucléaire du Bugey : Genève porte de nouveau plainte

No Comment : des algues vertes déversées devant la préfecture française du Finistère

En Ukraine, la menace d'un accident nucléaire ressurgit