DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ilan Azagoury : "Demain, tout le monde sera attaqué"

Vous lisez:

Ilan Azagoury : "Demain, tout le monde sera attaqué"

Ilan Azagoury : "Demain, tout le monde sera attaqué"
Taille du texte Aa Aa

Ilan Azagoury est le rabbin de la synagogue de Bondy, en banlieue parisienne. Au micro de Valérie Gaurizat, il s’insurge contre les attaques que subit la communauté juive, créant un climat de peur, et la tentation de fuir le pays, rappelant les heures sombres de l’histoire. Et souligne que l’antisémitisme observé aujourd’hui, s’il n’est pas canalisé, pourrait être avant-coureur d’un phénomène d’exclusion généralisé dans le pays.

On a peur pour nos enfants. Même si ce n’est pas dans 10 ans, ca sera dans 20 ans. Dans 20 ans, nos enfants qui sont là, voilà, ils vont avoir peur. Et eux ils vont devoir partir, ils vont devoir fuir. C’est un peu difficile. Mes grands parents sont d’Algérie et du Maroc. Ils m’ont raconté qu’ils ont fui. Ils ont pris une valise, ils sont montés sur le bateau, et ils sont partis. Ils n’y croyaient pas. Ils habitaient une belle maison, une grande maison, ils avaient une belle synagogue. Ils etaient bijoutiers. Mon grand père paternel habitait au Maroc il avait un cabinet comptable, il était bien, il était installé. Un jour on lui a dit “il faut partir”. Il a pris sa valise, il a laissé sa maison, il a laissé ses meubles, il a laisse sa synagogue, et il s’est enfui. Et nous, qu’est-ce qu’on va faire? On s’enfuit, ou on reste là? C’est le Président, c’est le premier ministre, qui vont nous le dire. Ils veulent qu’on se sente bien ? Faites en sorte qu’on se sente bien. Il y a des opposants au judaisme. On ne va pas les citer. Il y a des opposants. Ces opposants veulent quoi ? Nous faire peur ? Nous terroriser? Pour qu’on s’enfuie? C’est cela qu’ils veulent ?

Les juifs de France, on a peur. Alors on est rassurés. Par quoi on est rassurés ? Tout simplement par une fraternite. Par cet investissement que le judaisme a construit, depuis des siècles, à être unis. A être soudés. Je ne parle pas de communautarisme du tout. Je parle du fait d’être unis et soudés les uns aux autres pour s’aider, pour s’apporter du réconfort. Pour s’apporter la sécurité. On a du créer au sein de la communauté un système de sécurité supplémentaire. C’est quand même bizarre! C’est atypique. On a pas uniquement confiance dans les forces de l’ordre. On a du faire appel à une autre force de l’ordre, la créer nous-mêmes. Créer des personnes qui apprennent à se battre. Créer des personnes qui apprennent à se défendre. On leur a appris à être des agents de sécurité. C’est très dur quand même! Même ici, des jeunes ont été attaqués. Pourquoi? Parce que juifs… Alors aujourd’hui on s’attaque à ca, mais étant donné qu’on entre dans un brouillard tres épais, c’est quoi la suite? Cela veut dire que demain tout le monde sera attaqué, pour une raison ou pour une autre. Parce qu’ils appartiennent à une categorie d’individus, parce qu’ils appartiennent à une certaine race, parce qu’ils ont un physique qui est différent, et ensuite parce qu’îls ont un nom différent, et ensuite tout simplement parce qu’ils ont des coutumes différentes? Pour n’importe quelle raison.

Ce n’est pas la religion qui est en tord, ce sont les individus qui sont en tord. Le Coran ne prône pas la guerre. La Bible ne prône pas la guerre. Les imams dans les mosquées ne disent pas “allons faire la guerre, soyons tous des djihadistes”, non ils ne disent pas cela, ce n’est pas vrai. Les prêtres et les curés au sein des églises, ne disent pas que tous les francais juifs et musulmans doivent devenir chrétiens. Ils ne disent pas cela, ce n’est pas vrai. Et nous non plus on ne le dit pas, et personne ne le dit. Chacun a sa place. La sagesse, c’est que chacun reconnaisse son identité, et que chacun respecte celle de l’autre.