DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Novitchok : la Britannique Dawn Sturgess n'a pas survécu

Vous lisez:

Novitchok : la Britannique Dawn Sturgess n'a pas survécu

Novitchok : la Britannique Dawn Sturgess n'a pas survécu
Taille du texte Aa Aa

Dawn Sturgess n'aura donc pas survécu au novitchok. Cette Britannique de 44 ans est décédée heir soir, à l'hôpital de Salisbury dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Elle avait été hospitalisée il y a huit jours après avoir manipulé un objet contaminée par ce poison, tout comme son compagnon, Charlie Rowley. Hier soir, ce dernier, âgé de 45 ans, se trouvait toujours dans un état critique.

"Je suis horrifiée et choquée par la mort de Dawn Sturgess", a réagit la Première ministre Theresa May.

Le Novitchok est un agent neurotoxique de conception russe, celui-là même qui avait été utilisé dans l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia il y a 4 mois.

Dawn Sturgess, mère de trois enfants, n'a pas eu la chance des Skripal qui se sont finalement remis de cette empoisonnement après plusieurs semaines de soins. C'est donc désormais une enquête pour meurtre que doit mener la police britannique.

Les habitants de Salisbury et d'Amesbury ont peur, ils avaient déjà fait part de leur craintes et de leur incompréhension après l'annonce de l'hospitalisation du couple et l'apparition de plusieurs cordons policiers dans les deux villes.

La tentative d'empoisonnement des Skripal avait été attribuée par Londres à Moscou, qui avait nié toute implication. L'affaire avait déclenché une grave crise diplomatique entre le Kremlin et les Occidentaux et une vague d'expulsions croisées de diplomates.

En visite à Salisbury dimanche, le ministre de l'Intérieur Sajid Javid a annoncé que le gouvernement britannique n'avait "pas pour projet actuel" d'imposer de nouvelles sanctions à la Russie.