Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

OTAN : le budget au cœur du conflit

OTAN : le budget au cœur du conflit
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump redouble les pressions sur ses alliés de l'OTAN pour les appeler à renforcer leurs budgets militaires.

En 2014, les membres de l'Alliance se sont engagés à augmenter progressivement leurs efforts en se fixant comme objectif théorique la barre des 2 % du PIB consacré à la défense.

Aujourd'hui, l'apport des États-Unis représente à lui seul 20 % du budget de la défense collective et les trois-quarts des capacités militaires de l'OTAN alors que plusieurs membres sont encore loin des objectifs définis au sommet du Pays de Galles de 2014.

En 2017, la France a consacré près d'1,8 % de son budget aux dépenses militaires et évite les foudres du président américain.

Donald Trump estime injuste que son pays paye "pour tout le monde" et il a demandé par écrit à neuf des alliés, dont le Canada, le Danemark et la Belgique, de participer davantage à l'effort de défense collective.

De son côté, l'Union européenne a annoncé son intention de multiplier par 22 ses dépenses militaires d'ici 2027 alors que secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg rappelle que le budget de défense des alliés a augmenté en termes réels de 6% pour la seule année 2017.

Particulièrement visée par les critiques du président Trump, l'Allemagne, qui consacre aujourd'hui 1 % de son PIB aux dépense militaires, a prévu une augmentation progressive pour atteindre 1,5 % en 2024.