DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

OTAN : le budget au cœur du conflit

Vous lisez:

OTAN : le budget au cœur du conflit

OTAN : le budget au cœur du conflit
Taille du texte Aa Aa

Le président américain Donald Trump redouble les pressions sur ses alliés de l'OTAN pour les appeler à renforcer leurs budgets militaires.

En 2014, les membres de l'Alliance se sont engagés à augmenter progressivement leurs efforts en se fixant comme objectif théorique la barre des 2 % du PIB consacré à la défense.

Aujourd'hui, l'apport des États-Unis représente à lui seul 20 % du budget de la défense collective et les trois-quarts des capacités militaires de l'OTAN alors que plusieurs membres sont encore loin des objectifs définis au sommet du Pays de Galles de 2014.

En 2017, la France a consacré près d'1,8 % de son budget aux dépenses militaires et évite les foudres du président américain.

Donald Trump estime injuste que son pays paye "pour tout le monde" et il a demandé par écrit à neuf des alliés, dont le Canada, le Danemark et la Belgique, de participer davantage à l'effort de défense collective.

De son côté, l'Union européenne a annoncé son intention de multiplier par 22 ses dépenses militaires d'ici 2027 alors que secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg rappelle que le budget de défense des alliés a augmenté en termes réels de 6% pour la seule année 2017.

Particulièrement visée par les critiques du président Trump, l'Allemagne, qui consacre aujourd'hui 1 % de son PIB aux dépense militaires, a prévu une augmentation progressive pour atteindre 1,5 % en 2024.