DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Israël frappe des positions de l'armée syrienne, une riposte

Vous lisez:

Israël frappe des positions de l'armée syrienne, une riposte

Israël frappe des positions de l'armée syrienne, une riposte
Taille du texte Aa Aa

L'armée israélienne a frappé des positions militaires syriennes près des hauteurs du Golan occupé la nuit dernière. Pour preuve ces images fournies par Tsahal.

Selon l'agence d'État syrienne SANA, les dégâts causés par les missiles israéliens, dans la zone de Hadar dans le sud-ouest de la Syrie, ne sont que matériels.

Pourquoi les israéliens ont-ils frappé ? En réponse à l'infiltration d'un drone dans leur espace aérien en provenance de Syrie. Un peu plus tôt Israël avait fait savoir que son système anti-missile avait intercepté l'engin "non armé qui semblait mener une mission de collecte d'information"...

Ce nouvel incident entre les deux pays survient alors qu'hier, le Premier ministre israélien était justement à Moscou pour rencontrer le président Vladimir Poutine, allié du régime de Bachar al-Assad dans le conflit.

Benjamin Netanyahou lui a demandé de faire en sorte que les forces iraniennes quittent la Syrie, ajoutant que Bachar al-Assad n'avait rien à craindre d'Israël, à une précision près :

"Un drone est entré dans notre espace aérien depuis le territoire syrien, je voudrais souligner que nous riposterons fermement à toute tentative d'intrusion de notre espace aérien ou violation de nos frontières terrestres. "

Ce à quoi Vladimir Poutine a répondu qu'"il comprenait ses inquiétudes et voulait bien en discuter en profondeur".

Depuis quelques semaines, Israël est en alerte, après l'offensive déclenchée le 19 juin par Bachar al-Assad et ses alliés en vue de reprendre les zones rebelles dans la province de Deraa. Et la Russie est sans doute la mieux placée à l'heure actuelle pour dialoguer avec l'Iran et la Syrie.

Israël a frappé à plusieurs reprises le territoire syrien, notamment contre des convois d'armes destinées, selon lui, au Hezbollah libanais, allié du régime syrien et ennemi de l'Etat hébreu.

Israël et la Syrie sont en état de guerre. Israël s'est emparé en 1967 de la majeure partie du plateau syrien du Golan, qu'elle a annexée en 1981. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.