DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tourisme : Israël mise sur un nouvel aéroport

Vous lisez :

Tourisme : Israël mise sur un nouvel aéroport

Tourisme : Israël mise sur un nouvel aéroport
Taille du texte Aa Aa

Israël veut doper son tourisme, du côté de la Mer Rouge. L'an dernier, le pays a attiré plus de 3,5 millions de visiteurs, un record, mais les trois-quarts d'entre eux optent pour Jérusalem. Le nouvel aéroport qui va ouvrir à Eilat d'ici la fin de l'année devrait permettre à un million d'étrangers par an de se rendre sur le littoral du pays, d'ici 2025.

"L'aéroport est nécessaire pour la ville d'Eilat et pour Israël", explique Hanan Moscovitch, directeur du futur aéroport Ramon, d'Eilat. "Il sera une nouvelle porte d'entrée vers le pays, et une alternative à l'aéroport Ben Gourion, de Tel Aviv".

Pour l'instant, Eilat est surtout fréquentée par des touristes locaux. L'ancien aéroport, proche du centre-ville, n'accueille que des vols domestiques, et pas de gros-porteur.

Les touristes étrangers doivent donc atterrir à Tel Aviv, et prendre une correspondance ou rouler pendant quatre heures. Autre solution : atterrir à Ovda, à une soixantaine de kilomètres. Depuis trois ans, des vols directs et low-cost ont fait leur apparition, avec l'aide de mesures incitatives du gouvernement israélien. Et la demande a suivi.

"Depuis trois ans, nous constatons une augmentation de 50 % de la fréquentation touristique", indique Liat Agassi, directrice marketing de l'office de tourisme d'Eilat, "ce qui est en soi un chiffre étonnant parce que cela veut dire que les gens aiment Eilat, 50 % de hausse en l'espace d'un an, on n'y aurait même pas cru en rêve, c'est un cadeau pour nous et on peut s'attendre à ce que ça continue".

Dès cet hiver, l'une des principales compagnies low-cost va ouvrir une quinzaine de lignes entre Eilat et plusieurs pays d'Europe de l'Est et d'Europe centrale, et relier la station de la Mer Rouge à Madrid et Zurich.