DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nicaragua : le bastion de l'opposition aux mains des milices

Vous lisez:

Nicaragua : le bastion de l'opposition aux mains des milices

Nicaragua : le bastion de l'opposition aux mains des milices
Taille du texte Aa Aa

Armes à la main, des hommes patrouillent dans la ville de Masaya, à quelques kilomètres de la capitale du Nicaragua. Il y a quelques heures, des francs-tireurs associés au Front sandiniste de libération national, le parti au pouvoir, ont réussi à asseoir leur contrôle sur cette ville, bastion de l’opposition au président Ortega.

"Je suis juste un habitant normal" assure un homme cagoulé, associé aux groupes paramilitaires. "Ce sont les habitants qui ont libéré leur ville, il n’y a pas de milices. Le président Daniel Ortega n’est pas lié à cette opération. Le peuple s’est levé pour sa liberté".

Depuis le début des manifestations anti-gouvernementales en avril, 350 personnes ont été tuées, principalement des civils non-armés selon l’Association nicaraguayenne des droits de l’homme.

A la tête du pays depuis 2007, Daniel Ortega est accusé par ses opposants de diriger le Nicaragua sans aucun partage du pouvoir.