DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Dix-sept morts lors d'un naufrage

Vous lisez:

Dix-sept morts lors d'un naufrage

Dix-sept morts lors d'un naufrage
Taille du texte Aa Aa

Dix-sept personnes, dont des enfants, sont mortes dans le naufrage d'un bateau de touristes pris dans une tempête sur un lac du Missouri, aux Etats-Unis, a annoncé vendredi la police après la découverte par des plongeurs des corps des derniers passagers encore portés disparus.

L'accident s'est produit jeudi soir sur le lac de Table Rock. Une vidéo prise par un témoin montre le bateau aux prises avec des vents violents, tentant d'atteindre le rivage avant de succomber aux vagues et de commencer à couler.

Le bateau de type amphibie --il peut se déplacer sur la terre ferme à l'aide de roues-- avait à son bord 31 personnes selon les autorités. Plusieurs passagers ont réussi à regagner seuls le rivage.

Vendredi, Jason Pace, porte-parole de la Missouri State Highway Patrol, a annoncé que toutes les personnes disparues avaient été retrouvées.

Les victimes sont âgées de 1 à 70 ans, selon la police du comté de Stone. Six blessées ont été hospitalisés au Centre médical Cox de Branson, a indiqué l'établissement.

Le conducteur du bateau a lui aussi trouvé la mort, d'après la police.

"C'était une nuit longue et très fatigante", a dit vendredi matin le shérif du comté, Doug Rader.

Le président Donald Trump a présenté dans un tweet ses "condoléances les plus sincères" aux familles et proches des victimes.

"Quelle tragédie, quelle grande perte. Que Dieu soit avec vous tous", a écrit M. Trump.

La tempête "est arrivée très vite" en fin d'après-midi, a affirmé par téléphone à l'AFP Rick Kettels, le propriétaire du Lakeside Resort, un complexe hôtelier sur les rives du lac.

"J'ai vécu ici la plus grande partie de ma vie et je n'ai jamais vu une tempête aussi mauvaise", a-t-il déclaré, ajoutant que la météo locale n'avait pas averti de son imminence.

Il a tourné une vidéo depuis le rivage, montrant de grosses vagues s'abattant sur le ponton, avant d'apprendre qu'un bateau avait chaviré. "Vu les vagues, je ne pense pas que ce bateau ait pu avoir une chance", a-t-il dit.

Selon le shériff Jader, un bateau plus gros qui naviguait à proximité est arrivé le premier sur les lieux pour secourir les naufragés tombés à l'eau.

"Ils sont arrivés vite", a expliqué à la chaîne de télévision MSNBC un témoin, Curt Elleman.

"Les premiers secours étaient des bateaux privés qui ont tout de suite sortis les gens de l'eau", a-t-il raconté.

Mais le bilan s'est alourdi à mesure que les plongeurs tentaient de localiser quatre personnes portées disparues.

Le bateau s'est échoué à 25 mètres de profondeur dans ce lac artificiel situé dans le sud du Missouri, à la frontière avec l'Arkansas, très prisé des touristes.

Des vents atteignant 119 km/h ont été enregistrés, provoquant des chutes d'arbres et des coupures de courant dans la région, a indiqué Steve Lindenberg, météorologue à Springfield, à 72 km au nord de Branson.

"Notre coeur est vraiment lourd ce soir", a déclaré la mairie de Branson dans un communiqué. La mairie est restée ouverte pour accueillir les victimes et leurs proches. Branson est une destination de vacances populaire, avec ses salles de spectacle et de musique country et des attractions comme le Dolly Parton's Stampede.

Le Conseil national de la sécurité des transports (National Transportation Safety Board) a annoncé l'envoi d'une équipe pour enquêter sur l'accident. Elle doit notamment déterminer si l'équipage avait été averti des conditions météo et si les passagers portaient des gilets de sauvetage.

Dans un communiqué peu après l'accident, la compagnie propriétaire du bateau a assuré qu'elle "ferait tout son possible pour porter assistance aux familles concernées et aux autorités".

Selon des météorologues, la tempête qui a frappé le Missouri s'inscrivait dans une série d'événements similaires ayant touché jeudi soir une bonne part du Midwest.

Le 2 octobre 2005, 21 personnes étaient mortes sur le lac George, dans l'Etat de New York, dans le naufrage d'un bateau de promenade à bord duquel se trouvait un groupe de 48 touristes, la plupart canadiens. Le bateau, selon des témoins, se serait retourné en passant dans le sillage d'un navire plus puissant.