PUBLICITÉ

Malgré la polémique, Trump convie Poutine à Washington

Malgré la polémique, Trump convie Poutine à Washington
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président américain était accusé par ses détracteurs de s'être montré trop conciliant envers son homologue russe.

PUBLICITÉ

Vladimir Poutine foulera bientôt les marches de la Maison-Blanche.

En pleine tempête politique, Donald Trump a invité son homologue russe à se rendre à Washington à l’automne pour poursuivre les discussions entamées à Helsinki.

Si le président américain s’est félicité du « succès » de cette première rencontre, il assure qu’il reste ferme, face à la Russie, malgré les critiques qui affirment le contraire :

"J'ai été beaucoup plus dur avec la Russie que n'importe que n’importe quel autre président avant moi. Regardez les sanctions que je leur ai imposées. Regardez les diplomates que j'ai expulsés. Regardez toutes les choses que j'ai faites. Personne d'autre n'a fait ce que j'ai fait. S'entendre avec le président Poutine, s'entendre avec la Russie est une chose positive et non négative. "Si ça ne marche pas, je serai le pire ennemi qu'il ait jamais eu", a-t-il commenté.

Quatre jours après ces discussions dont le contenu est resté secret, le président américain a déclenché la polémique en infirmant l’ingérence de la Russie dans la présidentielle de 2016, aux côtés de Vladimir Poutine, puis en faisant volte-face.

Ses opposants comme ses alliés lui ont reproché de s’être montré trop conciliant envers le résident du Kremlin.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'Ukraine plongée dans l'obscurité alors que la Russie s'attaque au réseau électrique

Vladimir Poutine salue le chiffre d'affaires record des échanges commerciaux entre la Russie et la Chine

Ukraine : pas d'avancée russe majeure selon l'OTAN, Poutine dit ne pas vouloir s'emparer de Kharkiv