DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Chili: 158 laïcs et membres du clergé visés par une enquête pour abus sexuel

Vous lisez:

Chili: 158 laïcs et membres du clergé visés par une enquête pour abus sexuel

Le pape François au Vatican, le 22 juillet 2018
@ Copyright :
Andreas SOLARO
Taille du texte Aa Aa

Un total de 158 laïcs et membres du clergé catholique chilien sont visés par une enquête pour abus sexuels sur des mineurs et des adultes, a annoncé lundi le parquet.

Parmi les 266 victimes de ces affaires, dont les plus anciennes remontent à 1960, 178 étaient mineures, a précisé le procureur général Luis Torres lors d'une conférence de presse.

Ces nouvelles révélations interviennent au moment où le Chili est confronté à une série de scandales de pédophilie au sein de son Église catholique.

"Dans leur grande majorité, les faits dénoncés correspondent à des agressions sexuelles commises par des curés de paroisses ou des personnes liés à des établissements scolaires", selon le communiqué.

Ces chiffres incluent des auteurs présumés qui faisaient partie du clergé au moment où les faits ont été commis, dont des évêques, des prêtres ou des diacres, mais aussi des moines.

Une dizaines de "laïcs qui exerçaient une fonction dans la communauté de l’Église", tels que des coordinateurs dans des établissements scolaires religieux, sont également visés.

Le 18 mai, l'ensemble de la hiérarchie de l’Église chilienne a présenté sa démission au pape dans le cadre d'un énorme scandale de pédophilie et d'omerta, un coup de tonnerre qui a fait suite à une série de mea culpa de François adressés au peuple chilien.

Il s'agit d'une démarche inédite dans l'histoire récente de l’Eglise catholique.

François a jusqu'ici accepté la démission de cinq évêques chiliens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.