DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Galileo, l'âge de la maturité

Vous lisez:

Galileo, l'âge de la maturité

Galileo, l'âge de la maturité
Taille du texte Aa Aa

C'est un grand jour pour Galileo, le système européen de navigation. Ce mercredi, quatre nouveaux satellites rejoignent la constellation déjà en orbite dans l'espace.

Ils seront donc 26 en ordre de marche, quand 24 est reconnu comme le nombre parfait pour un service de géolocalisation optimal.

Le quatuor a quitté la Terre à bord de la fusée Ariane 5, depuis Kourou en Guyane. La mise en orbite est prévue à plus de 23 000 kilomètres au-dessus de nos têtes.

Jeremy Wilks nous explique la formidable avancée que représente ce nouveau lancement : "Le projet Galileo arrive à maturité. C'est une version civile, gratuite, de haute précision, une version européenne du système utilisé par l'armée américaine.

Alors, qu'est ce que cela signifie pour vous ou pour moi ? Et bien, si vous avez un smartphone récent ou une nouvelle voiture, vous pouvez déjà utiliser le signal Galileo qui est entièrement compatible avec le GPS américain ou le Glonass russe.
Galileo est différent parce qu'il offre une précision supérieure, de un mètre ou moins, et cela est capital pour une utilisation individuelle ou commerciale, mais aussi pour des services d'urgence ou pour de nouvelles technologies comme les véhicules autonomes par exemple.
"

Le programme Galileo sera totalement autonome d'ici 2020,

De quoi oublier les nombreuses péripéties de son histoire avec depuis 1999, de nombreux retards ou problèmes de financement.
Le pari spatial de la Commission européenne est en passe d'être réussi.