DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pour la BCE, le commerce reste source d'inquiétude

Vous lisez:

Pour la BCE, le commerce reste source d'inquiétude

Pour la BCE, le commerce reste source d'inquiétude
Taille du texte Aa Aa

Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi avertit que « la menace du protectionnisme » reste « importante» malgré les signes de détente affichés après la rencontre entre Jean-Claude Juncker et Donald Trump. Il reste prudent et affirme qu'il est trop tôt pour juger des résultats.

"Si l'on peut parler de façon générale, c'est un bon signe, car cela montre qu'il y a une volonté de discuter de questions commerciales dans un cadre multilatéral, mais il serait difficile pour nous d'aller plus loin, car nous ne connaissons pas la substance de cette rencontre", a-t-il déclaré.

L'état du débat sur le commerce international reste donc un facteur de risque pour la Banque centrale européenne. Elle a confirmé la fin anticipée de son programme de rachats d'actifs à la fin de l'année et n'envisage pas de hausse des taux avant l'été prochain.