DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ascension du Mont Blanc déconseillée

Vous lisez:

L'ascension du Mont Blanc déconseillée

L'ascension du Mont Blanc déconseillée
Taille du texte Aa Aa

Pour échapper à la canicule, l'une des solutions est de prendre de la hauteur, mais la chaleur et la sécheresse ont aussi des conséquences à très haute altitude.

Ainsi, l'ascension du Mont-Blanc et de ses 4.808 mètres par la voie classique - par le couloir du Goûter - n'est pas sans risques.

La fonte de la neige et de la glace provoque des chutes de pierres et de rochers.

A tel point que les autorités locales déconseillent fortement d'emprunter ce périlleux itinéraire.

Fabrice Bernard-Jacquet, gendarme au PGHM de Chamonix Mont-Blanc : "Actuellement, les guides de Saint-Gervais et de Chamonix ont décidé de stopper l’ascension du Mont-Blanc avec des clients. C'est beaucoup trop aléatoire au niveau des chutes de pierres dans le couloir. C'est un phénomène qui va s'amplifier ces jours et où il n'y a pas de règles."

Ce qui signifie que des rochers peuvent dévaler à n'importe quel moment de la journée ce passage surnommé le "couloir de la mort".

Un danger bien réel qui ne décourage pas toujours les alpinistes qui se lancent à l'assaut du toit de l'Europe.

Dave Bailey, alpiniste anglais : "Je pense que nous sommes prêts. C'est évident que le couloir fait peur, personne ne peut dire le contraire. Ce couloir est risqué et tous ceux qui empruntent cet itinéraire doivent en être conscients."

Michael Gruber, alpiniste autrichien : "Je crois que celui qui veut aller au Mont-Blanc doit passer par là et prendre ce risque. Si des chutes de pierres se produisent, nous ferons demi-tour, mais j’espère que tout ira bien."

Depuis le 1er juin, 36 personnes ont perdu la vie en pratiquant des activités de montagne dans les massifs français, dont la moitié en Haute-Savoie.

Le macabre record de 37 morts établi durant l'été 2016 sera donc probablement battu...