DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pédophilie en Pennsylvanie : le Vatican fait part de sa "honte" et de sa "douleur"

Vous lisez:

Pédophilie en Pennsylvanie : le Vatican fait part de sa "honte" et de sa "douleur"

Pédophilie en Pennsylvanie : le Vatican fait part de sa "honte" et de sa "douleur"
Taille du texte Aa Aa

Face au scandale, le Vatican veut montrer patte blanche. Après les révélations sur les cas d’abus sexuels perpétrés par plus de 300 prêtres dans l’État américain de Pennsylvanie, le Saint-Siège a fait sobrement part de sa « honte » et de sa « douleur » :

"Au sujet de ces crimes horribles, nous avons deux mots à dire : la "honte" et le "chagrin". Le Saint-Siège prend très au sérieux le rapport du grand jury de Pennsylvanie, et il est clair que nous condamnons les abus sexuels sur mineurs", déclare Greg Burke, porte-parole du Vatican.

"Le Saint-Père, comme il l'a montré au Chili, veut donner la priorité aux victimes et il veut s'assurer qu'elles savent qu'il est de leur côté. Il veut aussi que l'Église les écoute afin que nous puissions éradiquer ce qui a été une horreur tragique et une chose qui a détruit la vie de beaucoup d'innocents".

Cette semaine, c’est un rapport publié par un jury populaire qui a révélé les cas d’un millier d’enfants victimes d’attouchements sexuels par des prêtres en Pennsylvanie.

Selon ce rapport, la plupart de ces dignitaires religieux ont été « protégés » par leur hiérarchie, voire « promus », mettant directement en cause la responsabilité du Vatican dans ce dossier.