DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marseille: encore une fin d'été brûlante pour l'OM de McCourt

Vous lisez:

Marseille: encore une fin d'été brûlante pour l'OM de McCourt

Marseille: encore une fin d'été brûlante pour l'OM de McCourt
Taille du texte Aa Aa

Deuxième intersaison pour le Marseille de Frank McCourt, et deuxième fin de mercato étouffante: un an après avoir failli dans la quête du "grand attaquant" attendu par les supporters, l'OM fait encore les gros titres, entre déroute à Nîmes, blessure de Mandanda et imbroglio Balotelli.

"Après Toulouse, l'équipe était formidable, une défaite plus tard, il faut recruter, cette équipe n'est pas bonne": le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, a eu beau jeu de pointer mercredi dans une interview au quotidien L'Equipe la versatilité des commentateurs.

. Un mois pour Mandanda

Si la tonalité n'est effectivement plus la même qu'après la victoire tranquille contre Toulouse (4-0) lors de la première journée, cela tient certes un peu à cette déroute à Nîmes, promu et plus petit budget de l'élite (3-1), dimanche dans le Gard. Mais pas que.

Entre temps, l'OM a annoncé trois à quatre semaines d'indisponibilité pour l'un de ses cadres, le gardien Steve Mandanda. Le champion du monde de 33 ans a été victime d'une déchirure des ischio-jambiers de la cuisse gauche, une troisième blessure en six mois qui pose la question de son état de forme.

"Il aurait dû mettre un terme à sa carrière depuis deux ans", tranche auprès de l'AFP Rachid Zeroual, responsable d'un des influents groupes de supporters de l'OM, les South Winners. "Quand le corps ne répond plus, il faut savoir s'arrêter. A force d'insister, il risque de sortir par la petite porte."

. "Grantattakan", saison 2

Lundi, Nice a aussi annoncé que sa star italienne, le buteur Mario Balotelli, allait rester au club et non rejoindre l'OM, comme attendu. "Rendue quelque peu compliquée au début de l'été par un autre club du Sud de la France, la situation est de retour à la normale. Simple, limpide. Comme une frappe de SuperMario", tacle même le club de la Riviera.

"C'est très différent du contexte de la saison dernière où on voulait un attaquant", assure à L'Equipe "JHE" en référence au dossier du "grantattakan" qui avait empoisonné le précédent mercato d'été de l'OM, le premier depuis le rachat du club par l'homme d'affaires américain Frank McCourt.

L'OM avait alors couru tout l'été après un N.9, avant de se tourner en dernier recours vers l'international grec Kostas Mitroglou, arrivé blessé le dernier jour du mercato et auquel l'entraîneur Rudi Garcia ne semblait accorder qu'une confiance modérée. Depuis, il a quand même lâché devant les journalistes le 17 août: "Je suis très satisfait de Valère Germain et Kostas Mitroglou. Il n'y a pas de raison d'aller chercher ailleurs".

. L'OM "menée en bateau"?

"Cette année on n'a jamais dit qu'on allait recruter un numéro 9", expose Eyraud. "On n'a pas loupé la qualification en Ligue des champions parce qu'on n'a pas marqué assez de buts, plutôt parce qu'on en a encaissé à des moments clés."

Cet été, le dossier Balotelli a quand même occupé une bonne partie de l'actualité olympienne. "Sur ce dossier, l'OM s'est fait mener en bateau par Nice, par le joueur et par Raiola", l'influent agent de l'Italien, pose encore Rachid Zeroual.

Les deux clubs opposent deux versions différentes du feuilleton, le directeur général de Nice Julien Fournier assurant dans Nice-Matin que l'échec est à "100%" de la "responsabilité" de l'OM. "A Nice, tout le monde ne voulait pas forcément que le joueur signe à l'OM", affirme pour sa part Eyraud.

. Njie, Anguissa, Radonjic...

L'OM n'a pour le moment recruté que le défenseur vice-champion du monde croate Duje Caleta-Car. Sera-ce suffisant aux yeux de l'ambitieux entraîneur Rudi Garcia? Son président assure que oui et que l'ancien coach de l'AS Rome s'apprête à prolonger son contrat sur le banc marseillais.

Ce serait au moins une certitude dans la fin d'été bouillante des Olympiens: mercredi, le club a confirmé que le prêt de son ailier camerounais Clinton Njie au Sporting Portugal avait capoté, faute d'"un accord plein et entier sur les termes contractuels". La presse portugaise pour sa part évoquait une visite médicale manquée.

Qu'en faire, alors qu'un ailier de l'Etoile Rouge, Nemanja Radonjic aurait déjà donné son accord pour le remplacer à Marseille? L'OM doit aussi se densifier au milieu de terrain pour oublier André-Frank Zambo Anguissa, transféré à Fulham contre 30 millions d'euros.

Le calendrier de la Ligue 1 réserve enfin deux tests aux Marseillais: Rennes au Vélodrome dimanche, puis Monaco en Principauté le 2 septembre, deux jours après la clôture du mercato. La saison précédente et à la même époque, Marseille avait perdu 3-1 contre les Bretons après une déroute cinglante, 6-1, en Principauté. Un bis repetita ne serait pas un bon signal quant à la suite de la saison olympienne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.