DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Japon: une femme pilote de chasse pour la première fois

Vous lisez:

Japon: une femme pilote de chasse pour la première fois

Japon: une femme pilote de chasse pour la première fois
Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois au Japon, une femme va devenir pilote de chasse, une avancée dans un archipel où de nombreux métiers restent peu ouverts à la gent féminine.

Premier lieutenant des Forces d'auto-défense (SDF, nom officiel de l'armée japonaise), Misa Matsushima, 26 ans, a terminé sa formation mercredi et sera officiellement nommée vendredi, a annoncé le ministère de la Défense dans un bref communiqué jeudi.

"Depuis le jour où j'ai vu le film +Top Gun+ quand j'étais à l'école primaire, j'ai toujours admiré les pilotes de chasse", a confié la jeune femme aux médias locaux.

"Je veux continuer à travailler dur pour remplir ma mission", a-t-elle souligné, espérant que "des femmes suivront (son) chemin dans l'avenir".

L'Armée de l'air a décidé en 1993 d'ouvrir l'ensemble des postes aux femmes, à l'exception des pilotes d'avions de chasse et de reconnaissance.

Mais la restriction a été levée en 2015, permettant à Matsushima de rejoindre ce groupe d'élite, aux commandes de F-15. Trois autres femmes suivent actuellement la formation.

Les femmes ne représentent que 6,4% des 228.000 membres de l'armée japonaise.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.