DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jeux asiatiques: la nageuse japonaise Ikee dans l'histoire avec cinq médailles d'or

Vous lisez:

Jeux asiatiques: la nageuse japonaise Ikee dans l'histoire avec cinq médailles d'or

Jeux asiatiques: la nageuse japonaise Ikee dans l'histoire avec cinq médailles d'or
Taille du texte Aa Aa

La reine japonaise des bassins, Rikako Ikee, a décroché jeudi à Jakarta sa cinquième médaille d'or aux Jeux asiatiques avec le relais 4x100 m 4 nages égalant ainsi sa compatriote Yoshimi Nishigawa, auteure d'une performance identique en 1970 et 1974.

"Je me sens un peu brisée et mon corps me fait mal. Mais la joie que je ressens balaie toutes ces choses", a declaré Ikee. "Je suis fière d'être une championne asiatique, mais je veux faire plus", a-t-elle ajouté affirmant: "Je ne ressens pas la pression, je m'en nourris".

Ikee, l'un des grans espoirs japonais pour les Jeux olympiques de 2020, a nagé en 3e position le papillon pour une victoire finale des favorites en 3 min 54 sec 73/100 (record des Jeux). Auparavant, elle s'était imposée aux 50 m et 100 papillon ainsi qu'aux 100 m et 4x100 m libre.

La Japon a terminé la journée en tête du tableau des médailles de la natation avec 17 titres, soit un de plus que son grand rival, la Chine.

La Chine et la Corée du Sud ont été éliminées pour des relais non-conformes alors que Hong Kong et Singapour se sont parés d'argent et de bronze.

Chez les messieurs, Joseph Schooling, qui avait devancé Michael Phelps (23 titres olympiques) au 100 m papillon des JO de Rio en 2016 offrant à Singapour le premier titre olympique de son histoire, a battu cette fois le Chinois Wang Peng d'un cheveu (23.61 contre 23.65) sur 50 m papillon.

"C'était très, très, très serré", a insisté Schooling, âgé de 23 ans, qui avait conservé plus tôt dans la semaine son titre asiatique au 100 m libre. Je ne savais pas qui avait gagné jusqu'à la fin. J'ai dû lever les yeux pour regarder le tableau. Je n'arrivais pas à y croire", a confié le nageur singapourien.

Avec une quatrième médaille d'or, le Chinois Xu Jiayu s'est également mis en évidence en remportant le titre sur 200 m dos (1 min 53 sec 99) devant le Japonais Ryosuke Irie. Il avait déjà été titré au 50 m et 100 m dos et le 4x100 m 4 nages mixte.

"Mon premier objectif était le triplé sur le dos et le job est fait", a expliqué Xu. Maintenant, je vais essayer de faire cinq sur cinq avec le relais 4 nages".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.