DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants : une enquête ouverte contre Salvini

Vous lisez:

Migrants : une enquête ouverte contre Salvini

Migrants : une enquête ouverte contre Salvini
Taille du texte Aa Aa

Le parquet de la ville sicilienne d'Agrigente a ouvert une enquête contre Matteo Salvini pour "séquestration de personnes, arrestations et abus de pouvoir" dans l'affaire des migrants retenus pendant six jours à bord du Diciotti dans le port de Catane.

La décision a été rendue publique au moment où le ministre de l'Intérieur italien annonçait de son côté l'autorisation de débarquer des 137 personnes qui étaient encore à bord du navire des gardes-côtes.

L'enquête contre Matteo Salvini pourrait à terme être bloquée par le Sénat italien où le gouvernement est majoritaire.

Le ministre de l'Intérieur prétend par ailleurs ne pas craindre l'enquête et disposer du soutien des Italiens.

"Si vous voulez m'interroger ou m'arrêter parce que je défends les frontières et la sécurité de mon pays, j'en suis fier et je l'attends" écrit Matteo Salvini sur sa page Facebook.

L'Albanie a donné son accord pour accueillir 20 des immigrés du Diciotti.

Matteo Salvini, qui s'en prend régulièrement à Emmanuel Macron, a remercié le gouvernement albanais qui, selon lui, "s'est montré plus sérieux que le gouvernement français."

Selon le ministère italien des Affaires étrangères, l'Irlande s'est dans un deuxième temps également engagé à accueillir 20 à 25 des migrants du Diciotti.

Les autres migrants seront hébergés par l'Église italienne qui doit les répartir dans plusieurs diocèses du pays.