DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

McCain : un affranchi parmi les républicains

Vous lisez:

McCain : un affranchi parmi les républicains

McCain : un affranchi parmi les républicains
Taille du texte Aa Aa

C'était il y a presque dix ans. Après une première tentative ratée en 2000 face à George W. Bush, John McCain touche enfin au but. Le sénateur d'Arizona devient le candidat des républicains à l'élection présidentielle américaine de 2008.

McCain ou l'éternel revenant. Durant la guerre du Vietnam on le croit mort. Il est finalement libéré en 1973 après cinq années de terreur et de tortures dans les geôles des Vietcong.

De son glorieux passé militaire le sénateur en garde aussi des accents belliqueux.

Mais en 2008, son engagement en faveur de la guerre en Irak passe mal : les Américains sont majoritairement opposés à la poursuite du conflit.

Autre handicap potentiel, George W. Bush, un allié devenu bien encombrant. Pour autant, McCain sait se démarquer du président sortant. Bush ne sera finalement pas présent physiquement à la Convention républicaine.

McCain détone et surprend son monde lorsqu'il choisit Sarah Palin comme colistière. Une novice sur la scène nationale, une caution conservatrice pour rassurer la base de l'électorat républicain.

Mauvais pioche pour McCain : Sarah Palin est vite rattrapée par son passé. Révélation sur sa fille célibataire et enceinte, accusations d'abus de pouvoir après le licenciement d'un haut responsable de la sécurité en Alaska... le ticket ne fait pas rêver.

Lorsque McCain affronte Barack Obama lors de son dernier duel télévisé, le match est perdu d'avance face à ce jeune sénateur noir, plus jeune, et surtout démocrate. McCain terminera la course avec moins de 46% des suffrages.

La victoire de Donald Trump en 2016 le remet en scène en tant que principal contradicteur républicain du tonitruant président américain.

Car McCain reste un sénateur respecté et écouté.

Bien qu'atteint par un nouveau cancer, John McCain mettra ses toutes dernières ressources pour s'opposer à deux projets de loi de Donald Trump : l'abrogation de l'Obamacare et la réforme fiscale du nouveau président américain.