ALENA : pas d'accord entre le Canada et les Etats-Unis

ALENA : pas d'accord entre le Canada et les Etats-Unis
Par Anne-Lise Fantino
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les discussions entre Ottawa et Washington se sont achevées ce vendredi sur une note amère.

PUBLICITÉ

Les négociations entre le Canada et les Etats-Unis se sont achevées sur une note amère ce vendredi.

Les deux pays poursuivent leurs pourparlers, pour trouver un accord en vue de réviser l'ALENA, l'Accord de libre-échange nord-américain. Le Président américain Donald Trump soutient qu'il va réussir à imposer ses conditions, ce que dément Ottawa.

"Nous voulons un bon accord, pas un accord à tout prix", soutient la ministre des affaires étrangères canadienne, Chrystia Freeland. "Et nous n'accepterons qu'un accord qui soit bon pour le Canada. Nous n'en sommes pas encore là."

Les pourparlers semblaient en bonne voie depuis plusieurs jours, jusqu'à ce que le locataire de la Maison Blanche durcisse le ton. 

"J'aime le Canada", a déclaré le Président américain Donald Trump. "Mais ils ont profité de notre pays pendant de nombreuses années. Ils ont d'énormes barrières commerciales et des tarifs douaniers énormes. Sur les produits laitiers - vous le savez, Mark - les droits atteignent 300 %, et personne n'en parle".

Le Canada compte maintenir le contrôle de la production laitière, qui repose depuis les années 70 sur des quotas, et permet d'assurer des revenus stables aux agriculteurs. Un système que l'administration américaine souhaite démanteler. Les discussions entre le Canada et les Etats-Unis doivent reprendre ce mercredi à Washington.

Lundi dernier, Washington est parvenu à un accord avec le Mexique, l'autre partenaire de ce texte tripartite signé il y a 24 ans.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

​L'Union européenne et le Canada créent une alliance verte

Guerre en Ukraine : le Canada annonce une aide de 452 millions d'euros à Kyiv

The Cube : pourquoi des hélicoptères combattent-ils le feu par le feu ?