DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Lille peut viser haut

Vous lisez:

Ligue 1: Lille peut viser haut

Ligue 1: Lille peut viser haut
Taille du texte Aa Aa

Troisième de Ligue 1 avant son déplacement à Angers samedi lors de la quatrième journée, Lille réalise un très bon début de saison, aussi bien dans le jeu que dans les résultats, et peut revoir ses ambitions à la hausse.

Trois mois après avoir sauvé in extremis sa place dans l'élite en arrachant son maintien à la 37e journée, le Losc est métamorphosé.

Pourtant, de nombreux joueurs qui ont connu une saison noire l'an dernier sont encore là. Mais la sérénité et la confiance sont de retour au Domaine de Luchin, le centre d'entraînement du club nordiste.

"Le vécu difficile de la saison dernière nous sert cette saison. Nous avons aussi eu le temps de préparer, de ficeler les contours de l'équipe, d'évaluer nos besoins. Il y a aussi eu l'apport de collaborateurs dans notre staff qui apportent un visage nouveau", a souligné l'entraîneur Christophe Galtier.

- Recrutement malin -

Scrutés de près par la DNCG, le gendarme financier du foot, qui a encadré la masse salariale du club, les dirigeants lillois ont réalisé une campagne de recrutement très maline et à moindre frais puisque la plupart des joueurs étaient libres.

Tout d'abord, ils ont réussi à conserver leur ailier Nicolas Pépé, très sollicité jusque dans les dernières heures du mercato. L'Ivoirien s'était rendu indispensable la saison dernière et avait grandement contribué au maintien avec 13 buts et 6 passes décisives.

Ils ont ensuite été chercher l'expérience qui faisait cruellement défaut lors du dernier exercice avec les arrivées du défenseur central portugais José Fonte (34 ans), qui a disputé le Mondial-2018 avec le Portugal, de l'attaquant Loïc Rémy (31 ans) et du latéral Jérémy Pied (29 ans).

Le président Gérard Lopez et son conseiller Luis Campos ont également amené de la fraîcheur offensive avec Jonathan Bamba (22 ans), Jonathan Ikoné (20 ans) et le Portugais Rafael Leao (19 ans).

Le Losc a ainsi retrouvé de la sérénité dans le jeu, et notamment en défense, un secteur très fragile la saison dernière. Avec un but encaissé en trois rencontres, les débuts sont prometteurs et la charnière centrale Adama Soumaoro-José Fonte semble bien fonctionner.

Au milieu, le retour de prêt de Xeka apporte de l'impact et devrait entraîner le départ du Brésilien Thiago Mendes dans les dernières heures du mercato. Le Portugais devrait former une paire complémentaire avec le Brésilien Thiago Maia.

- L'attaque impressionne -

Le secteur offensif est celui qui impressionne le plus: Bamba et Ikoné, alignés ensemble pour la première fois dimanche dernier face à Guingamp (3-0), ont dynamité la défense bretonne en apportant plus de percussion et de vitesse. Et Pépé s'est déjà révélé capital puisqu'il est impliqué sur les six buts nordistes cette saison...

Solide derrière, présent à la récupération, tranchant dans les phases de transition et efficace en attaque, le Losc nouveau semble vraiment arrivé.

"Nous avons des atouts rapides et explosifs. Mais je ne pense pas qu'on soit une équipe qui subit et contre, estime Galtier. On veut subir le moins possible pour être le moins en danger possible."

Samedi, les Dogues mesureront leurs progrès sur la pelouse d'Angers, qui a perdu ses trois premiers matches mais reste un adversaire compliqué.

"C'est toujours difficile de les affronter. C'est une équipe qui a besoin de points et qui est difficile à manoeuvrer. Il va y avoir du jeu, de la percussion, de l'engagement physique", prédit Galtier.

Même s'il est encore trop tôt pour se prononcer, l'objectif du "top 10" annoncé par les dirigeants semble largement à portée de main. Et le "Top 5", scandé trop hâtivement et en grande pompe l'an dernier, ne semble plus si utopique que cela.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.