DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Issue pacifique pour la bataille franco-britannique de la coquille Saint-Jacques

Vous lisez:

Issue pacifique pour la bataille franco-britannique de la coquille Saint-Jacques

Issue pacifique pour la bataille franco-britannique de la coquille Saint-Jacques
Taille du texte Aa Aa

La bataille pour les coquilles Saint-Jacques aurait trouvé une issue pacifique... Une semaine après un affrontement violent, pêcheurs français et britanniques ont trouvé un terrain d'entente. Le nouvel accord qui fixe les règles de la pêche de la coquille Saint-Jacques dans la baie de Seine doit être finalisé demain, vendredi, à Paris.

C'est au terme de près de cinq heures de discussions que les représentants des pêcheurs français et britanniques avaient émergé hier à Londres, actant d'un accord de principe :

"La situation était bloquée mais nous avons réussi à la débloquer. Il y a entente, surtout, nous voulons une gestion commune du stock de coquilles Saint-Jacques dans la Manche" a expliqué Gérard Romiti, président du comité national des pêches.

Conformément à cet accord, (valable pour un ou deux ans, ce n'est pas encore décidé ), les pêcheurs britanniques vont respecter la période d'interdiction de la pêche de la coquille Saint- Jacques dans la baie de Seine en échange de compensations financières qui doivent encore être fixées.

Les pêcheurs français n'ont le droit de pêcher la Saint-Jacques que du 1er octobre au 15 mai, pour tenter de préserver la ressource, et ils demandaient aux Britanniques de faire de même au large des côtes françaises quelle que soit la taille des bateaux. Un précédent accord l'interdisait seulement aux bateaux britanniques de plus de 15 mètres.

La semaine dernière, des altercations avaient éclaté en mer quand une trentaine de bateaux de pêche français ont violemment tenté d'empêcher cinq navires britanniques de pêcher le précieux mollusque...

La France avait promis de faire intervenir la Marine en cas de nouveaux heurts.