DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

F1: Leclerc chez Ferrari en 2019, un scénario de "rêve"

Vous lisez:

F1: Leclerc chez Ferrari en 2019, un scénario de "rêve"

F1: Leclerc chez Ferrari en 2019, un scénario de "rêve"
Taille du texte Aa Aa

Ferrari a osé: en 2019, le jeune Monégasque Charles Leclerc, 21 ans dans un mois, remplacera le champion du monde 2007 finlandais Kimi Räikkönen, 38 ans, qui lui retournera chez Sauber... où il avait débuté en 2001.

"Les rêves se réalisent. Je piloterai pour Ferrari en 2019", a écrit Leclerc sur Twitter, mardi matin après un nouveau tempo de la valse des baquets qui rythme la vie des paddocks depuis plusieurs semaines.

"Je serai reconnaissant éternellement auprès de la Scuderia", a-t-il ajouté.

C'est l'annonce majeure d'un mercato dominé cet été par l'actualité des jeunes pilotes (Pierre Gasly chez Red Bull, etc.), avant cette promotion de Leclerc aux côtés du quadruple champion du monde Sebastian Vettel.

Champion de GP3 en 2016 puis de Formule 2 en 2017, l'ascension du Monégasque est météorique. Débutant en F1 chez Sauber, il a déjà marqué 13 points cette année, en 14 GP disputés, avec en point d'orgue une 6e place en Azerbaïdjan.

Membre de la Ferrari Driver Academy, Leclerc est couvé par la Scuderia depuis plusieurs années. Il a comme agent Nicolas Todt, le fils de Jean Todt, président de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) et ancien patron de la Scuderia.

La belle histoire ne s'arrête pas là. Leclerc était très proche de Jules Bianchi, décédé en juillet 2015 à la suite d'un accident au GP du Japon, le 5 octobre 2014. A ce moment-là de sa carrière, Jules était presque sûr de devenir un jour pilote Ferrari.

- "A Jules, merci" -

"A Jules, merci pour tout ce que tu m'as appris, nous ne t'oublierons jamais", écrit aussi Leclerc mardi sur Twitter. Quand il débutait en karting, Bianchi, qu'il considérait comme son grand frère, venait parfois le soutenir et même régler son kart, sur les pistes du Sud-Est de la France.

Comme dans un film hollywoodien, il y a eu du suspense, depuis une semaine, et un "happy end": les quelque 87.500 fans mardi matin qui avaient signé une pétition sur internet pour que Räikkönen reste chez Ferrari sont rassurés. "Iceman" reste en F1, chez Sauber.

Ferrari ne pouvait pas se séparer brutalement du Finlandais, l'un des pilotes les plus populaires même s'il parle très peu. Il a déjà disputé 285 GP, dont 144 pour la Scuderia. Il a surtout remporté 20 Grands Prix (le dernier en 2013, chez Lotus) et il est monté à Monza, il y a 10 jours, sur son 100e podium de F1, après avoir signé la veille sa 18e pole position.

"Iceman" va boucler la boucle car il avait débuté chez Sauber en 2001. Il est ensuite parti chez McLaren (2002-2006) et Ferrari où il a été sacré champion du monde en 2007. Suite à l'arrivée de Fernando Alonso, il a ensuite pris deux années sabbatiques pour faire du rallye (2010-2011), avec un certain bonheur.

- Kimi va boucler la boucle -

Le Finlandais est revenu en F1 en 2012 chez Lotus, a gagné à Abou Dhabi (2012) et en Australie (2013), puis il est retourné chez Ferrari en 2014, assumant sans sourciller, sans faire de vagues, le rôle ingrat de numéro 2 d'Alonso, puis de Vettel, six titres mondiaux à eux deux.

"Pendant toutes ces années, la contribution de Kimi à l'équipe a été fondamentale", écrit mardi le Team Principal de la Scuderia, Maurizio Arrivabene. "Il a joué un rôle décisif dans la croissance de l'équipe et a toujours eu l'esprit d'équipe. Il restera à jamais dans l'histoire de la famille Ferrari", ajoute-t-il.

"Signer Kimi comme pilote représente une étape très importante dans notre projet", s'est réjoui de son côté Frédéric Vasseur, le team principal de Sauber-Alfa Romeo. Les monoplaces suisses sont propulsées par des moteurs Ferrari, comme la future voiture de course de Leclerc.

Vasseur a aussi un mot pour Leclerc: "C'était un grand plaisir de soutenir Charles Leclerc pendant sa première saison de F1. Depuis son arrivée, il a donné beaucoup de motivation à l'équipe", écrit Vasseur, qui va "suivre de près" la suite de la carrière de Leclerc. Comme beaucoup de fans de F1, dans l'écurie la plus prestigieuse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.