DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ligue des Champions : un Tottenham diminué, l'Atalanta pour poursuivre le rêve

euronews_icons_loading
Ligue des Champions : un Tottenham diminué, l'Atalanta pour poursuivre le rêve
Tous droits réservés  AP   -   Thomas Schmidtutz
Taille du texte Aa Aa

Après les victoires de Dortmund et de l'Atlético Madrid, mardi, les matchs aller des huitième de finale de Ligue des Champions se poursuivent, mercredi, en Angleterre et en Italie.

Dans le premier match de la soirée, Tottenham accueille Leipzig. Pour réaliser au moins pareille performance que la saison précédente (défaite en finale contre Liverpool, 2-0), les Spurs devront se défaire de la prometteuse équipe allemande. Et c'est déjà un casse-tête pour José Mourinho, l'entraîneur de Tottenham, qui devra se passer de trois de ses cadres. Après Mousa Sissoko (genou) et Harry Kane (rupture du muscle de la cuisse), c'est Heung-min Son qui rejoint l'infirmerie. Le Sud-coréen s'est fracturé le bras face à Aston Villa le week-end dernier et sera indisponible de nombreuses semaines.

Je ne compterai plus sur Son Heung-min cette saison. Le club a écrit un joli communiqué. Si c'était moi qui l'avais écrit, je l'aurais écrit différemment. Il va nous manquer. Il y a des périodes où j'avais des craintes en raison de mon manque d'options offensives sur le banc. Maintenant, c'est de ne pas avoir assez d'options offensives sur le terrain.
José Mourinho
Entraîneur de Tottenham

Face aux Londoniens, la folie allemande. A la lutte pour le titre en championnat, Leipzig s'apprête à disputer le premier huitième de finale de son histoire. Julian Nagelsmann, l'entraîneur allemand, ne souhaite pas mettre la pression à ses joueurs : "On m'a demandé si c'était le match le plus important de l'histoire du club, je ne le pense pas. Ce serait le cas si c'était une finale de Ligue des Champions. Nous avons atteint un objectif intermédiaire en Ligue des Champions et nous voulons évidemment en atteindre un autre en passant au tour suivant".

Steven Paston/PA via AP
Timo Werner, à gauche et Marcel Halstenberg au centre à l'entraînementSteven Paston/PA via APSteven Paston

En Italie, l'Atalanta accueille Valence. Fébriles à l'extérieur et sans cinq de ces titulaires habituels, les Espagnols devront faire face à l'armada offensive italienne, meilleure attaque de Série A.

Ils essayeront également de briser la malédiction qui plane au-dessus de San Siro. Dans leur histoire, Valence n'est jamais reparti victorieux de Guiseppe Meazza, l'autre nom du stade. Mais ils ont déjà prouvé qu'ils sont capables de déjouer les pronostics. Ils ont battu Chelsea et l'Ajax d'Amsterdam à l'extérieur, éliminant ces derniers de la compétition.

De leur côté, les Lombards souhaitent poursuivre leur très bonne saison. Quatrième en championnat, ils ont terminé la première partie de la campagne européenne à la deuxième place de leur groupe, derrière l'intouchable Manchester City. Ils ont éliminé le Shakhtar et le Dinamo Zagreb.

Coup d'envoi des matchs, 21 heures.