Lula adoube Fernando Haddad pour la présidentielle

Fernando Haddad, nouveau candidat du PT après le retrait de Lula
Fernando Haddad, nouveau candidat du PT après le retrait de Lula Tous droits réservés REUTERS/Rodolfo Buhrer
Par Cecile Mathy avec AFP, REUTERS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'ancien président brésilien renonce et investit son colistier.

PUBLICITÉ

Lula se résout finalement à se retirer de la course à la présidence et à adouber son colistier.

Dans une lettre lue par le co-fondateur du Parti des Travailleurs (PT), l'ex président brésilien a encouragé "tous ceux qui le soutiennent à voter pour Fernando Haddad".

Fernando Haddad, nouveau visage du PT pour la présidentielle

Plusieurs centaines de militants s'étaient rassemblés devant la prison de Curitiba où Lula est incarcéré pour corruption, depuis le mois d'avril.

L'ancien ouvrier métallurgiste passe finalement le témoin à son ancien ministre de l'Education.

"Nous allons gagner cette élection au nom de Lula, au nom du Parti des Travailleurs et du Parti communiste, au nom des syndicats et du Brésil, car le Brésil a besoin de cette victoire !", s'est exclamé Fernando Haddad.

Déficit de voix dans les sondages

Une victoire que l'ancien maire de Sao Paulo aura tout de même du mal à aller chercher. A un mois du premier tour Fernando Haddad n'est crédité pour l'instant que de 9% des voix dans les sondages, contre 13% pour l'autre candidat de la gauche et 24% pour le leader de l'extrême droite.

Inéligibilité de Lula

Lula a lui épuisé tous les recours lui permettant de contester, à temps, son inéligibilité. Il purge une peine de 12 ans et un mois de prison pour corruption dans une affaire d'attribution de marchés publics. Le Tribunal Supérieur Électoral avait invalidé sa candidature le 1er septembre.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Macron au Brésil : un renouveau dans les relations entre les deux pays

Des milliers de partisans de l'ancien président Bolsonaro réunis à Sao Paulo

La justice brésilienne entame les procès des émeutes pro-Bolsonaro du 8 janvier