DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En plein changement de nom, la Macédoine est bombardée de Fake news

Vous lisez :

En plein changement de nom, la Macédoine est bombardée de Fake news

En plein changement de nom, la Macédoine est bombardée de Fake news
Taille du texte Aa Aa

Veles, en Macédoine, s'est faite connaître en 2016 pour sa production de "fake news" lors de la campagne électorale américaine de 2016.

Mais aujourd'hui, en pleine campagne pour le référendum sur le changement de nom du pays, la Macédoine est elle-même victime de "fake news".

Précisions de Sashka Cvetkovska, qui enquête sur ce sujet très sensible du changement de nom: "Nous enquêtons sur les usines à trolls qui utilisent actuellement le hashtag #bojkotiram, ce qui signifie boycotter le référendum. Il y a déjà des dizaines de milliers de comptes enregistrés, en particulier sur Twitter, et ils diffusent surtout des informations provenant de sources externes".

Des sources externes, comprenez des sources étrangères. ceux qui veulent que la Macédoine change de nom et devienne la "Macédoine du Nord" pointent du doigt la Russie.

David Stephenson, consultant politique, ancien diplomate américain : "Je pense, sans en avoir de preuves tangibles, qu'ils sont probablement la source des fausses informations ici. C’est ce qu’ils font pour essayer de diviser la société et de satisfaire leur intérêt stratégique, à savoir garder la Macédoine hors de l’OTAN".

Borjan Jovanovski, à Skopje : "Dans une étude récente, la Macédoine a été classée parmi les plus vulnérables au phénomène des fake news en Europe. La faiblesse des institutions démocratiques et le manque d'éducation sur les médias en sont la raison, ce qui met désormais en péril les intérêts stratégiques de la Macédoine en matière d’intégration dans les institutions euro-atlantiques".